Pôle Emploi : y a-t-il encore un équipage dans l'avion ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le Pôle Emploi se trouve maintenant confronté à une réduction chronique et inattendue d'effectifs.
Le Pôle Emploi se trouve maintenant confronté à une réduction chronique et inattendue d'effectifs.
©

Arrêts maladie

Pôle Emploi : y a-t-il encore un équipage dans l'avion ?

Pôle Emploi, l'organisme chargé de l'emploi en France, est confronté à une explosion des arrêts maladie au sein même de l'établissement. L'expression d'un véritable malaise depuis la fusion ANPE-Assedic.

Paul Ohana

Paul Ohana

Paul Ohana est le président de la Commission Réforme de l'État de la Fondation Concorde, il travaille sur les politiques publiques. Il est également animateur du Groupe Compétences et Déontologie des Évaluateurs, société française de l’évaluation.

Il est l'auteur avec le professeur Olivier Babeau de Les Échecs du Consultant. Les comprendre, les Éviter.

Voir la bio »

Il ne faut pas tirer dit-on sur une ambulance. Mais Pôle Emploi mérite-t-il les mêmes égards ? Voilà que l'organisme vedette de notre dispositif social, l’organisme à qui a été confiée la responsabilité de résoudre les problèmes de la mise au travail de notre univers de chômeurs, le voilà à son tour au cœur d'une crise inattendue : la flambée des arrêts maladie. 

En effet l'Actu du 9 mai nous apprend que, selon le projet de bilan social de l'établissement, les journées d'absence pour maladie de moins de 5 jours ont bondi de plus de 40 % d'une année sur l'autre, les arrêts de plus de huit mois de plus de 32 %, les arrêts toutes durées confondues de plus 20,8 %.

Voilà des indicateurs qui interpellent et qui méritent une analyse approfondie. Le problème est-il dans une surcharge de travail ? Dans une situation de stress due à la difficulté de donner satisfaction au public des chômeurs par l'absence d'offres pertinentes ?

Ou encore dans un mode de management hybride, orienté "service" pour certains, "application des règles administratives" avec un manque total d'empathie pour d'autres ? Le fait est que, en plus des difficultés normales inhérentes à sa mission, le Pôle Emploi se trouve maintenant confronté à une réduction chronique et inattendue d'effectifs ! L'absence de pilote que nous soulevions dans notre précédente note s'accompagne maintenant d'une absence d'équipage... Mais le sujet est trop grave pour être traité à la légère. 

La France mérite un Pôle Emploi opérationnel, efficace, avec des agents motivés et donc présents, un mode de management adapté à sa mission délicate, dans lequel le volet humain est clé, un management dépositaire de l'avenir de ces millions de demandeurs d'emploi, clients obligés d'un organisme subi.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !