Philippe Martinez favori pour succéder à Thierry Lepaon à la CGT... et les 9 autres infos éco du jour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
hilippe Martinez favori pour succéder à Thierry Lepaon à la CGT.
hilippe Martinez favori pour succéder à Thierry Lepaon à la CGT.
©Reuters

Les 10 infos éco du jour

Philippe Martinez favori pour succéder à Thierry Lepaon à la CGT... et les 9 autres infos éco du jour

1. Philippe Martinez favori pour succéder à Thierry Lepaon à la CGT. Le patron de la fédération métallurgie du syndicat a été proposé pour le poste de secrétaire général. Sa candidature a été approuvé par la Commission à 28 voix pour, 18 voix contre et 6 abstentions. Le Comité Confédéral National (CCN) de la CGT doit désormais approuver ou non à une majorité des deux-tiers Philippe Martinez et les 9 membres du bureau confédéral qui ont également été proposés. Cependant, l’issue reste bien incertaine pour ce proche du parti communiste car, contrairement à la Commission, le CNN ne compte pas que des alliés de Thierry Lepaon, qui a lui-même dirigé le groupe de travail proposant la nouvelle direction.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
 

2. La loi Macron commence son long parcours parlementaire avec 1.758 amendements déposés. La loi pour la croissance et l’activité, moment fort et symbolique du quinquennat, risque de faire débat. Sur 106 propositions de lois, seulement 4 n’ont pas encore fait l’objet d’une demande de modification. Le travail du dimanche et les professions réglementées seraient des sujets particulièrement houleux.

3. Le pétrole connait ses prix les plus bas depuis 2009. La bourse de Wall Street se ferme avec des prix du baril au plus bas, comme on n’en avait pas vu depuis presque 6 ans. Le baril de "light sweet crude" a perdu 2,29 dollars sur le New York Mercantile Exchange (NYME).

4. Orange reprend 100% de Cloudwatt. L’opérateur acquiert "la totalité des titres de Cloudwatt et la totalité de ses salariés", c'est-à-dire 90 personnes, d’après un communiqué de presse. Cette reprise est révélatrice de l’échec du cloud en France, alors que Cloudwatt et son concurrent Numergy avaient été crées à l’automme 2012 grandement financés par l’Etat suite aux révélations de l’affaire Snowden. 

5. Roche met la main sur FMI pour 1,18 milliard de dollars. Avec cet investissement, le groupe suisse devrait acquérir 56,3% des parts de l’américain Foundation Medecine. Cette collaboration s’inscrit dans le cadre d’une coopération stratégique dans le traitement en oncologie et permettra à Roche de se renforcer dans la recherche sur le traitement du génome.

6. PMU voit son activité reculer en 2014. La baisse des paris s’accompagne d’un recul de 2,2% de l’activité du groupe, avec un produit brut de jeux (PBJ) de 2,49 milliards d’euros. Les mises en France concernant les paris hippiques connaissent une baisse de 6,3% alors que celles des paris sportifs atteignent les 21,9% du PBJ, notamment grâce à la Coupe du monde de football.

7. Le Bon Coin revient sur ses changements tarifaires pour les pros. Suite aux nombreuses plaintes de professionnels, le site de petites annonces revient sur les changements de prix annoncés. Alors qu’une annonce devait être facturée 3,60€ pour deux mois de visibilité, son prix devrait se situer entre 0,40€ hors taxe pour les catégories Livres ou Loisirs et 3€ hors taxe pour la catégorie Multimédia.

8. Facebook discute d’un éventuel investissement dans Xiaomi. Le géant américain souhaiterait investir dans le 1er fabricant chinois de smartphones. Les deux patrons auraient discuté des conséquences politiques et commerciales d’une telle action, notamment pour Facebook qui est interdit en Chine depuis 2009.

9. Spotify atteint les 60 millions d’utilisateurs. Le service de streaming musical suédois a annoncé fin 2014 60 millions d’utilisateurs dont 15 millions sont abonnés. L’entreprise fait partie des leaders sur le marché du streaming musical affichant le plus haut taux de conversion entre utilisateurs gratuits et abonnés payants.

10. "Je suis Charlie" : déjà plus de 50 dépôts de marque à l’INPI. L’attentat contre Charlie Hebdo est source de business pour certains, qui auraient tenté d’exploiter le logo, d’après l’AFP. Un dépôt de marque coûte 200€ pour une demande en ligne.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !