Petites idées de recettes et de produits pour ceux qui n’ont ni le temps ni des moyens démesurés pour se préparer un repas de fête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Petites idées de recettes et de produits pour ceux qui n’ont ni le temps ni des moyens démesurés pour se préparer un repas de fête
©Pixabay

Habile

Petites idées de recettes et de produits pour ceux qui n’ont ni le temps ni des moyens démesurés pour se préparer un repas de fête

Le réveillon de Noël reste traditionnellement le repas où l'on est plus enclin à mettre la main à la pâte et à faire flamber la carte bleue. Oui mais voilà tout le monde ne peut pas se le permettre. Pour tous ceux qui sont en situation précaire, pour qui la fin d'année est difficile ou ceux qui sont coincé au boulot le jour du réveillon, voici quelques astuces.

Béatrice  de Reynal

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal est nutritionniste Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur du blog "MiamMiam".

Voir la bio »

Atlantico: Quels conseils donneriez-vous pour passer un réveillon de noël copieux, festif sans se ruiner ? Quels peuvent être les alternatives aux huîtres, dinde et autres caviars ?

Béatrice de Reynal: Certes, certains mets sont particulièrement onéreux : homard, foie gras, saumon fumé, truffe… mais ce réveillon est surtout l’occasion de manger des mets qui sont rarement dans nos assiettes, festifs, pleins d’émotion car souvent issus de nos traditions et de l’enfance. Alors, on cuisinait parfois longuement. Replonge zonas votre mémoire ou celle de vos grands mères pour retrouver les bonnes idées. Pour vous, ce sera l’occasion de faire très plaisir en proposant des mets devenus rares alors qu’ils sont souvent fortement appréciés des convives. 

Une volaille en croûte, par exemple (volaille comme poulet ou pintade et pâte feuilletée), vol au vent avec champignons de Paris et dès de jambon fumé, une blanquette de poulet (le veau est cher), un travers de porc au caramel, un « jambon de Noël (une cuisse de porc cuite au four avec de l’ananas), … C’est le moment pour vous plonger dans les carnets de cuisine de mal famille ou dans les livres de recettes.

Un autre inconvénient pour ses fêtes serait celui de travailler le jour du 24 décembre. Pour tous ceux qui n'auraient pas le temps de camper des heures dans la cuisine, comment faire (livraisons non comprises)? 

Vous travaillez lundi… mais pas dimanche : profitez-en pour cuisiner ce jour là, et n’oubliez pas que les plats mijotés sont toujours meilleurs réchauffés. Une joue de boeuf braisée, un curry de volaille, un tajine de pieds d’agneau, ou de volaille… Faites mijoter et pour donner un note festive, dressez une table de fête. Nappe, paillettes, verre givré : mettez le paquet.

Autre piste : préparer un poisson entier cuit au four : agrémentez le d’épices et enrobez le de papillote. Sa grands taille fera bonne impression. Il cuit pendant que vous prenez l’apéritif ! 

Quels sont les aliments auxquels on ne pense jamais et qui pourraient parfaitement convenir au réveillon de fin d'année ? 

Noël est aussi une fête de tradition : les mandarines enrobées de leur mousseline (petit papier si fin), et le gâteau aux châtaignes avec de la crème fouettée, le gâteau de chocolat. C’est facile de faire des desserts peu onéreux.

Mais pour ce festin, il faut un dessert impressionnant : pourquoi pas se lancer dans une île flottante géante (jaunes et sucre battus, avec du lait dans lequel on a fait cuire des louchées  de blancs montés en neige, le tout arrosé de caramel), ou une Pavlova (dans un grand plat, mettez des fruits rouges en compote ou compotée (rayon surgelés ), entourés de meringues, et le tout recouvert de chantilly. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !