Petit best of des coups de menton Canada Dry de Manuel Valls ou comment asséner des banalités avec solennité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Petit best of des coups de menton Canada Dry de Manuel Valls ou comment asséner des banalités avec solennité
©Reuters

Pipologie

Petit best of des coups de menton Canada Dry de Manuel Valls ou comment asséner des banalités avec solennité

Le ministre de l'Intérieur, s'il cultive une forme d'hyper-réactivité médiatique, sait aussi prendre des accents solennels et littéraires pour construire sa légende. La forme y est, mais le fond n'est pas toujours au rendez-vous.

Christian Combaz

Christian Combaz

Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion)Il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages dont Eloge de l'âge (4 éditions). En avril 2017 au moment de signer le service de presse de son dernier livre "Portrait de Marianne avec un poignard dans le dos", son éditeur lui rend les droits, lui laisse l'à-valoir, et le livre se retrouve meilleure vente pendant trois semaines sur Amazon en édition numérique. Il reparaît en version papier, augmentée de plusieurs chapitres, en juin aux Editions Le Retour aux Sources.

Retrouvez les écrits de Christian Combaz sur son site: http://christiancombaz.com

Voir la bio »

Si de nos jours il n'est plus permis de définir quiconque par son apparence on peut au moins se contenter de relever dans son comportement Ie signifié. Dieu sait que le ministre de l'intérieur veut nous signifier quelque chose en ce moment. D'abord à son propre sujet : il nous dit, par sa gestuelle, ses froncements de sourcil, sa bouche amère, son côté voyez comme je suis sérieuxqu'il est conscient d'avoir l'air d'un garçonnet qui serre les dents à l'enterrement d'un camarade de quatrième. Il aimerait bien avoir la tête des figures solennelles de l'Histoire de France, et ferait volontiers un tour du côté de la légende. Le problème, c'est que la légende est une aventure intérieure.

Or non seulement le chantier de la sienne a commencé par la façade mais on voit encore l'échafaudage.  Ses déclarations trop nombreuses, trop solennelles donnent l'impression qu'il se sert du clairon d'André Malraux sans savoir où l'on appuie.

"Des paroles et des actes", les grandes phrases qui tombent à plat

Je suis Républicain et je suis contre ceux qui ne défendent pas l'idée que je me fais de la France.

Il est déjà bizarre d'être contre ceux qui rechignent à dire la même chose que vous. Mais dans cette phrase, ce qui est gênant c'est le "je suis Républicain" liminaire, préventif, qui laisse entendre que les contradicteurs et les sceptiques dînent avec le Diable.

Pour les Italiens qui sont arrivés dans les années 30, les choses n'étaient pas faciles.

C'est le poncif le plus fâcheux de la Gauche mitterrandienne, la littérature, la peinture, la musique italiennes étaient étroitement mêlées à la culture française depuis cinq siècles, ils étaient perçus comme Européens et n'étaient pas plus maltraités que les Bretons ou les Basques.

Qu'est ce qui est beau de la France? Un présentateur d'origine espagnole, moi ministre d'origine catalane et Alain Finkielkraut, euh, qui, euh, qui nous a très bien dit tout à l'heure combien l'intégration, etc.

Vous êtes sûr qu'il ne manque rien là ?

Y a deux risques: le sentiment du déclin et la peur du déclin, attention à la peur du déclin.

En même temps, quand on n'a pas peur du déclin, on décline. Alors si on peut s'épargner le déclin, il faut mieux avoir peur de lui.

Mais avant cela...

"C'est toute la société française qui doit retrouver le sens de l'autorité. C'est une valeur profondément républicaine."

Là, il a mis, bout à bout, des éléments de langage consignés sur le carnet du téléphone. Le sens de l'autorité n'est pas querépublicain, comme s'en souviennent nombre d'Allemands, d'Italiens - et de Catalans.

"La République a connu des moments difficiles, elle les a surmontés mais elle reste fragile."

La phrase typique des manipulateurs narcissiques. Sans moi et toute mon équipe de belles âmes, vous ne pouvez pas vous en sortir parce que vous êtes en état de faiblesse.

"Je demande aux républicains de droite de clarifier leur position."

Moi aussi ça fait des semaines que je demande à ma boulangère de clarifier la sienne mais elle fait semblant de ne pas savoir de quoi je parle et pourtant je me comprends.

"C'est la France qui est visée dans son idéal."

C'est-à-dire que le problème, justement, vient de sa définition de cet idéal, que notre homme prétend immuable dans le temps, alors que tous les efforts de son gouvernement tendent à le redéfinir en inventant de nouvelles lubies.

La Corse est la région de France où il y a le plus d'assassinats et de violence, et vous voudriez que le ministre de l'Intérieur nie cette réalité qui est enracinée dans la culture corse?

Voilà un complément relatif en forme de boulette majeure, et c'est un demi-Corse qui vous le dit. La phrase aurait dû s'arrêter à réalité. Imaginez un instant que quelqu'un en France ose prétendre que le vol d'autoradios, ou le prêt à intérêts appartiennent à une culture plutôt qu'à une autre. Impensable.

Quand on s’attaque à des gays ou à des lesbiennes, quand on les frappe, c’est qu’une parole s’est libérée

Quand on les frappe ce n'est pas la parole qui s'est libérée, ce sont les actes. Jusqu'à plus ample information, ceux qui ont abusé de la parole sont ceux dont les propos militants, omniprésents, revanchards, dont les accusations d'homophobie relayées en boucle par les médias, y compris à l'égard des homosexuels qui ricanent du mariage gay, incitent des esprits faibles à riposter à coups de pieds à la sortie des bars.

Nous ne tolèrerons aucun débordement et aucune mise en cause de l'intégrité des policiers

Cette histoire d'intégrité des policiers, dans la bouche d'un ex-militant qui a sûrement croisé dans sa jeunesse des affiches CRS-SS, est assez burlesque. 

Il est permis de terminer par le glossaire propre au ministre en question, il permet de se servir de l'un des programmes disponibles sur le Net pour faire assembler automatiquement des phrases qui ne veulent rien dire et dont vous trouverez, ci-après, quelques exemples. Ce mode de composition de phrases creuses automatiques est brillamment proposé aux internautes par certaines sites dont le générateur de langue de bois (qui date de la présidentielle). 

On peut aussi suggérer l'excellent Pipotron, basé sur le principe du Cadavre Exquis, cher aux Surréalistes. 


Glossaire (à faire utiliser par les générateurs en ligne de phrases creuses afin d'alimenter les discours du Ministre de l'Intérieur) :

Démocratie, République, Valeurs démocratiques, Valeurs républicaines, Valeurs, Solennellement, Solennel, Fermeté, Fermement, Résolument, Résolu, Tolérer, Je ne tolèrerai pas, Inadmissible, J'ai demandé, Je veillerai, Vigilant, Rester vigilant, Nous resterons vigilants, Opposé, Opposition, Délétère, Climat, Atmosphère, Factieux, Factieuses, Quenelle, Déclarations, Accusations, Respect, Manifestations, Clarification, Démarquage,  Atteinte(s), Mise en cause, Remise en cause, Intangibles, Fondamentaux, Principes, Agitateurs, Ordre public, Dignité, Personne humaine, Insupportable, Intolérable, Combattre, Sans relâche, Sans scrupules.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !