Paris : la capitale de l'amour dont rêvent les touristes du monde entier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Paris : la capitale de l'amour dont rêvent les touristes du monde entier
©LUCAS BARIOULET / AFP

Bonnes feuilles

Paris : la capitale de l'amour dont rêvent les touristes du monde entier

A travers plus de 80 cartes, des infographies soignées et somptueuses accompagnées par des textes pleins d'humour et instructifs, les deux auteurs soulignent et révèlent les atouts et les richesses insoupçonnés de l'Hexagone. Un ouvrage ludique, passionnant et indispensable. Les auteurs mettent en perspective les domaines dans lesquels la France excelle et se distingue. Au fil des pages, le lecteur se plonge dans tout ce qui fait la richesse et la spécificité de la France sur le plan démographique, culturel, historique, économique... Cocorico ! "L'Atlas des richesses insoupçonnées de la France" est publié aux éditions Les Arènes. Extrait 1/2.

Benoist Simmat

Benoist Simmat

Benoist Simmat est journaliste économique, spécialiste reconnu de l’économie mondiale du vin. Longtemps reporter au Journal du Dimanche, il est dorénavant journaliste indépendant (Libération, Management, L’Optimum, etc) et responsable des actualités pour La Revue du vin de France. Coauteur de plusieurs essais dont Ségolène Royal, La Dame aux deux visages (L’Archipel, 2007), La Guerre des Vins (Flammarion, 2012), il est également scénariste de bandes dessinées-enquêtes (Robert Parker, les sept péchés capiteux, Vent d’Ouest ; La Gauche Bling-Bling, 12Bis) et La Ligue des économistes extraordinaires, aux éditions Dargaud.

Voir la bio »
Xemartin Laborde

Xemartin Laborde

Xemartin Laborde est cartographe pour le journal Le Monde. Il est l'auteur de L'Atlas des frontières (Les Arènes), avec Delphine Papin et Bruno Tertrais. 

Voir la bio »

POPULATION 

T’as de beaux yeux, tu sais…

« French lover ». L’expression internationale a un sens : les Français sont supposés être les rois de l’amour ! Cela fait partie de notre réputation séculaire sur la planète Terre. Voilà une part souvent négligée de notre patrimoine. Avouons que cela fait plaisir !

En conséquence, notre capitale, Paris, la « Ville lumière », est vue hors de nos frontières comme la capitale des amoureux. Chez nous, une partie non négligeable des couples débutants estiment que les villes les plus romantiques se trouvent forcément chez nos voisins : Venise et ses gondoliers ; Prague et son pont Saint-Charles ; Rome et sa fontaine de Trevi, etc. Mais pour les jeunes mariés du monde entier, la capitale française est une destination privilégiée, une véritable capitale de l’amour qui représente un sésame international : « Oh, vous êtes allé à Paris ? », peut-on entendre dans toutes les langues. Oui, monsieur.

Les statistiques sont impressionnantes : entre 15 millions et 20 millions de personnes (selon les études) visitent notre seule capitale chaque année. Il y a les groupes de retraités, les (derniers) routards, quelques fêtards, des cohortes de voyageurs d’affaires, mais surtout une (grosse) majorité de couples venus conclure une demande en mariage ou achever un voyage de noces. Leur parcours est immuable : il faut flâner à Montmartre ou dans le Marais ; se payer un tour de Bateau-Mouche (voire un circuit en deudeuche, nouveauté de ces dernières années) ; visiter quelques œuvres romantiques des musées parisiens (ah… Le Baiser de Rodin). Et bien sûr se prendre en photo devant le fin du fin : grilles du château de Versailles, pyramide du Louvre, tour Eiffel, etc.

Les plus organisés vont se faire tirer le portrait en tenue de mariés au parc Monceau, le spot préféré des amoureux venus d’Asie. Les plus cultivés viennent s’imprégner de l’ambiance de l’Hôtel du Nord, sur le canal Saint-Martin, qui inspira un film célèbre (avec Arlety et sa fameuse « gueule d’atmosphère »). Et tant pis si le « syndrome de Paris » (découvrir la face cachée de la capitale : saleté, accueil parfois déplorable, délinquance) frappe quelques dizaines de visiteurs asiatiques chaque année, la plupart repartent heureux. Ils parleront de Paris pendant des années !

Autre conséquence, Paris est resté la capitale de l’amour… tout court. Selon une des rares études un peu sérieuses existant sur ce sujet pimenté (menée par l’IFOP), la métropole serait même la capitale européenne de l’infidélité, avec 150 000 inscrits sur le principal site de rencontres extraconjugales (gleeden.com). De quoi susciter l’intérêt des visiteurs de passage… La France est par ailleurs le « marché » où le nombre d’inscrits (sur ce site) est le plus important, et de loin. Par une sorte de contorsion, nous pourrions rapprocher ces données de celles consacrées à la fréquence des pratiques sexuelles sur un Vieux Continent qui, manifestement, ne baisse pas la garde : les Français sont bel et bien en tête par rapport à tous leurs voisins immédiats (seuls les Grecs et quelques pays de l’Est nous battent). French lover, on vous dit !

Lien direct vers la boutique Amazon : ici

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !