PAC 2014-2020 : quand Stéphane Le Foll confirme sans le vouloir qu'il va bien manquer plusieurs milliards d'euros | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Stéphane Le Foll à l'Assemblée nationale.
Stéphane Le Foll à l'Assemblée nationale.
©Reuters

Oups...

PAC 2014-2020 : quand Stéphane Le Foll confirme sans le vouloir qu'il va bien manquer plusieurs milliards d'euros

Une question posée à l'Assemblée nationale a poussé le ministre de l'Agriculture à s'engager solennellement à conserver le budget de la Pac pour la France… Mais en citant des chiffres démontrant le contraire.

La parution sur WikiAgri et Atlantico de nos énormes doutes quant à la préservation du budget de la Politique agricole commune (Pac) sur la période 2014-2020 a suscité bien des émois. Jusqu’à la classe politique. Lors des questions au gouvernement de ce mercredi 13 mars 2013 (la séance portait sur des sujets européens), le député de la 3e circonscription des Vosges François Vannson a posé la question au ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt Stéphane Le Foll.

Cette question, reprenant d’abord un exposé des faits directement inspiré de notre propre enquête, ainsi que les inquiétudes suscitées par un budget baissier, se concluait ainsi : "Pouvez-vous nous éclairer sur la réalité des négociations du budget de la Pac et affirmer solennellement devant la Représentation Nationale que la part de la France ne sera pas réduite ?"

Pour répondre, dans un souci de transparence, Stéphane Le Foll s’est non seulement engagé solennellement à ce que le budget ne baisse pas, il a également cité des chiffres : "47,6 milliards sont affectés au premier pilier de la Pac, 8,8 milliards au second", a-t-il précisé. Soit un budget total de 56,4 milliards d’euros, pour la période de 7 ans 2014-2020. Or, pour 2013, le budget de la Pac concernant la France devrait être légèrement supérieur à 9 milliards d’euros. Et officiellement (source Les Echos), il a été de 9,54 milliards en 2011. Pour 7 ans, il aurait donc dû être supérieur à 63 milliards d’euros.

En donnant ces chiffres, le ministre de l’Agriculture s’est immédiatement dédit, puisque cela revenait à annoncer un budget en baisse de près de 7 milliards d’euros (63 milliards pressentis contre 56 annoncés). Une promesse solennelle doublée de chiffres expliquant immédiatement qu’elle n’était pas tenue…

Cet article paraît simultanément sur WikiAgri et Atlantico.

A (re)lire sur ce sujet :
- Les 6 milliards d'euros qui manquent : la victoire française sur la PAC au sommet de Bruxelles n'en était pas une

- 2 milliards supplémentaires de manque à gagner sur la PAC : l'agriculture française n'est pas au bout de ses surprises

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !