Oui, nous voulons des plages islamiques ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Oui, nous voulons des plages islamiques !
©Capture d'écran RT / Facebook

Un cri du coeur

Oui, nous voulons des plages islamiques !

Elles sont nécessaires pour protéger la pudeur des femmes. Et surtout, elles témoigneront que la République respecte l'égalité de toutes devant la mer.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Il y a eu à Chanteloup-les-Vignes des incidents – ou si vous préférez, des incivilités – qui ont défrayé la chronique. « Des imbéciles et des irresponsables » (dixit Édouard Philippe qui, depuis, a été obligé de corriger ses propos) se sont débarrassés d'un bâtiment qui encombrait leur vision du monde.

Les journalistes, appâtés par cet événements, ont accouru sur place. Celui de LCI a interviewé un habitant solidaire des « imbéciles et irresponsables ». Cet individu éclairé a dit comprendre les jeunes. « Ils ont la rage. Ils sont stigmatisés en tant qu'Arabes et que musulmans ». Puis il a, avec une lucidité exemplaire, noté une inégalité de traitement qui fait honte à notre pays. « Il y a bien des plages de nudistes ! Pourquoi n'y aurait-il pas des plages islamiques ? ».

Nous soutenons cette juste revendication. Pourquoi, en effet, serait-il interdit aux femmes de protéger, grâce au burkini, leur peau blanche contre les rayons cancérigènes du soleil ? Pourquoi seraient-elles contraintes de contempler des hommes en slip et torse nu ?

Ces plages islamiques devront être protégées contre les assauts de nudistes en rut. Des policières en burqa dissuaderont les mâles déchaînés. Pour vivre heureux, vivons cachés ? Non, pour vivre heureux, vivons séparés !

Il ne s'agit là que d'une étape. Nous voulons aussi des écoles islamiques où la parole de Dieu sera respectée et celle de l'abominable mécréant Darwin mise à l'index. Pour les sorties scolaires, les accompagnatrices en mini-jupe et portant une croix seront interdites. Il en ira de même pour les accompagnateurs coiffés d'une kippa.

Bien du chemin reste quand même à parcourir pour parvenir à ce nirvana, seul susceptible d'éviter des événements comme ceux de Chanteloup-les-Vignes. Il faut aller plus loin. Nous voulons aussi des quartiers islamiques. Quelle bêtise n'ai-je pas dit là ? Ils existent déjà !

Une dernière étape reste encore à franchir. Il faut réformer la Constitution en s'inspirant de celle du Liban. Au pays du cèdre, le président est chrétien, le premier ministre sunnite et le président de l'Assemblée chiite. Chez nous, si cette bienheureuse réforme voit le jour, nous aurons un chef de l’État chrétien, un premier ministre musulman et un président de l'Assemblée nationale athée. Et pour les Juifs ? Rien, car vous savez bien qu'ils ont tout... 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !