Non, tous les déséquilibrés ne crient pas "Allah akbar" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Non, tous les déséquilibrés ne crient pas "Allah akbar"
©

Mahomet, Jésus et Moïse

Non, tous les déséquilibrés ne crient pas "Allah akbar"

La gamme, déjà très riche, des pathologies répertoriées par la psychiatrie vient de s'enrichir. Comme la France, cette discipline est d'une fabuleuse diversité...

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

L'individu qui a fauché une dizaine de piétons à Dijon était donc suivi psychiatriquement depuis longtemps. Ce n'est pas contestable et pas contesté. En revanche le fait qu'il portait une djellaba ne constitue aucunement un signe de dérèglement psychologique. Le fait qu'il ait crié "Allah akbar" en tentant de semer la mort sur son passage non plus.

 

Des déséquilibrés, il y en a à la pelle en France. Certains d'entre eux, sortis prématurément des unités de soins où ils auraient dû rester, tuent parfois, agressent, blessent. On n'en parle pas trop. Juste ce qu'il faut. Si celui de Dijon fait la une des médias c'est précisément parce qu'il a crié "Allah akbar" et qu'il portait une djellaba. Il s'agit là d'un constat d'évidence. Et merci de n'y voir rien d'autre. Après c'est comme on veut. Si on est islamophobe on insiste sur son "Allah akbar" et sa djellaba. Si on est islamophile on appuiera très fort sur le bouton qui affichera le mot "déséquilibré" en évitant soigneusement toute allusion à la djellaba et à "Allah akbar". Ainsi France Info, radio très peu casher mais très halal a beaucoup parlé du "déséquilibré" de Dijon.

 

Et, profitant de cet effet d'aubaine, la radio s'est gravement posée la question de savoir si peut-être l'islamiste de Joué-lès-Tours, abattu par la police, n’était pas lui aussi un "déséquilibré". Dans la fabrique de l'info on fabrique de l'info selon une recette dont cette radio détient le secret.

 

Pour ma part soucieux d’équilibre (le contraire de déséquilibre !) et de modération je serais enclin au compromis c'est-à-dire au cumul. On peut être déséquilibré et musulman. Ou musulman et déséquilibré. Il faut noter qu'en France la majorité des déséquilibrés – c'est logiquement mathématique – est composée de chrétiens. On signalera aussi qu'il y a des déséquilibrés juifs, même peut-être beaucoup car ces gens-là se tourmentent depuis 2000 ans...

 

Cependant, il n'a pas été porté à notre connaissance que des déséquilibrés chrétiens soient allés renverser des piétons ou attaquer à l'arme blanche des policiers en criant "gloire au Christ-Roi". On ne nous a pas fait savoir non plus que des déséquilibrés juifs se soient rendus dans une banlieue "sensible" dans le but de tuer et de blesser en hurlant "l'an prochain à Jérusalem !". C'est pourquoi il me semble que le cas de Dijon, et peut-être celui de Joué-lès-Tours (si les espoirs de France Info se confirment), doivent être immédiatement retirés des mains de M. Cazeneuve pour être confié à celles, plus adéquates, de Marisol Touraine.

 

Il s'agit bien là d'une nouvelle pathologie, inconnue jusqu'à maintenant et que la France peut être fière de breveter. Une discipline parfaitement reconnue de la psychiatrie porte le nom d’ethnopsychiatrie. Elle postule, avec bon sens, que les manifestations psychotiques d'un guerrier Masai ne sont pas tout à fait identiques à celles d'un berger corse. Que la paranoïa d'un chercheur d'or d'Amazonie peut revêtir d'autres formes que les crises d'un chasseur de phoques eskimo. Que les névroses d'un habitué des pagodes bouddhistes font appel à d'autres références inconscientes que celles d'un catholique confit en dévotion. On pourrait imaginer que – déséquilibré pour déséquilibré – lire le Coran n'appelle pas tout à fait les mêmes réactions que la lecture de l'Ancien et du Nouveau Testament. En conséquence de quoi on ne voit pas pourquoi on s’arrêterait aux cas de Dijon et peut-être de Joué-lès-Tours (toujours selon France Info que je me plais à citer pour le plaisir).

En effet, croit-on que les milliers de ressortissants européens qui partent égorger en Irak et en Syrie soient très équilibrés ? Que des centaines de milliers d'autres, qui eux aussi, hurlent "Allah akbar" réclamant des fatwas contre les infidèles soient parfaitement sains d'esprit ? Plus il y a de fous moins on rit.


PS : Un désiquilibré a foncé avec sa camionnette dans la foule à Nantes. Il s'appelle Sébastien F. (ouf !).Il ne portait pas de djellaba (ouf !). Il n'a pas crié "Allah akbar" (ouf !). Suite à tous ces événements, Hollande a convoqué d'urgence pour ce mardi matin un conseil interministériel. Sans doute pour parler des déséquilibrés. De tous les déséquilibrés ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !