Non Tariq Ramadan ne mérite quand même pas le #BalanceTonPorc! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Non Tariq Ramadan ne mérite quand même pas le #BalanceTonPorc!
©MEHDI FEDOUACH / AFP

Qu'Allah lui pardonne

Non Tariq Ramadan ne mérite quand même pas le #BalanceTonPorc!

C'est pas hallal. Et le très séduisant prédicateur ne consomme pas cette viande-là mais une autre…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Tariq Ramadan a un glorieux et célèbre ancêtre : Raspoutine. Comme lui c'était un être pieux. Il avait juré fidélité au Christ. Pas à Mahomet. Pope et moine Raspoutine était, tout comme Frère Tariq, doté d'un magnétisme envoutant. Des centaines de jeunes femmes et de jeunes filles russes y succombèrent. Avec pour toutes la même destination : le lit de Raspoutine. Ce vigoureux pope fut assassiné en 1917 par des officiers du Tsar.

Nous ne souhaitons évidemment pas le même sort à Tariq Ramadan. Il finira tout simplement : grotesque et ridicule. Victime d'une injustice blasphématoire : le #BalanceTonPorc. Et ça, quoique nous pensions de l'idéologie haineuse véhiculée par lui, c'est quand même beaucoup pour un homme qui va faire ses dévotions à la Mecque. Le #BalanceTonTariq serait plus raisonnable.

De nombreuses vidéos montrent Tariq Ramadan s'adressant à des auditoires de jeunes filles toutes enfoulardées, comme il se doit. Il parle bien. En arabe. En français et en anglais. En arabe il lui arrivait de dire du mal des juifs. En français il se contentait de dire du mal des sionistes.

Combien d'entre elles furent subjuguées puis séduites par ses talents d'orateurs et par son charme (il était quand même plus mignon que Raspoutine)? On ne sait. Mais deux d'entre elles ont porté plainte. Henda Ayari qui avait posté une photo d'elle sans voile et avec du rouge à lèvre fut sermonnée par Ramadan : "tu n'es pas une vraie musulmane".

Une fois qu'elle fut chez lui il lui fit comprendre, selon son témoignage accusateur, comment on devait traiter une "pas vraie musulmane". Comme de la viande à consommer vite fait et sans ménagements. Pour Ramadan, expliqua-t-elle "ou on est voilée ou on est violée".

Pauvre, pauvre Tariq Ramadan ! Avec les affaires qui lui collent au corps –pour parler pudiquement- il se trouve en très mauvaise compagnie pour lui : celle d'Harvey Weinstein. Un point commun entre les deux hommes, ils promettaient le paradis aux filles qu'ils convoitaient.

Le producteur américain leur faisait miroiter le paradis d'Hollywood, c’est-à-dire un rôle. Le prédicateur musulman leur proposait le paradis d'Allah,  revu et corrigé selon sa version très personnelle à savoir une étreinte  à savoir une étreinte avec un homme qui avait fait mainte fois le tour de la Kaaba.

Un écrivain de grand talent et de grande droiture, Kamel Daoud, a eu une formule lumineuse pour évoquer cette mâle fraternité du sexe. Fascinante affaire : combien coûte la femme dans cet univers de chair morte? "Rien" répond le radical." Ce qu'elle propose! Ou ce que j'offre!" répond le prédateur ambulant. Alors on voile la femme ou on l'achète pour se débarrasser de son regard, le miroir absolu qu'elle propose au désir.

Kamel Daoud et Tariq Ramadan sont tous deux arabes. On a bien le droit de choisir entre eux non ? Ramadan dénonce un "complot sioniste". Ce complot va faire une heureuse : Mme Ramadan. Il la délaissait, au profit de jeunes musulmanes. Maintenant il va lui falloir se tenir à carreau. Et s'occuper enfin de Mme Ramadan. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !