Non, les compléments alimentaires ne vous sauveront pas du coronavirus | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
compléments alimentaires coronavirus covid-19 vitamines
compléments alimentaires coronavirus covid-19 vitamines
©JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Défenses immunitaires

Non, les compléments alimentaires ne vous sauveront pas du coronavirus

L'utilisation de compléments alimentaires et de vitamines explose. Est-ce que booster son système immunitaire via des compléments alimentaires, des vitamines ou des graines augmente vraiment nos chances de ne pas tomber malade ?

Atlantico.fr : Avec la pandémie de coronavirus, les ventes de compléments alimentaires et de vitamines ont explosé. Mais sont-ils d'une quelconque efficacité contre le virus ?

Guy Samba : Lors de toute épidémie et même de pandémie, les entreprises pharmaceutiques ont tendance à faire les gorges chaudes pour vendre du rêve. Enfonçons d'abord les portes ouvertes : dans le cas de pandémies virales, les immuno-compétents luttent plus facilement que les immmuno-déficients. Dans le cas d'une personne immuno-compétente, consommer des compléments alimentaire est totalement inutile. Une alimentation équilibrée suffit à assurer ses défenses immunitaires. En revanche dans le cas des immuno-déficients, des compléments alimentaires et des vitamines peuvent aider le système immunitaire à se défendre. Les compléments alimentaires sont de plusieurs types. Je citerai en exemple le fortimel, le renutryl. Ce sont deux produits qui sont indiqués et prescrits chez les sujets agés ou denutris (hypoprotidemie sur bilan sanguin). Par ailleurs, certains sujets à l'hygiène alimentaire déplorable peuvent y recourir de façon ponctuelle.

La surconsommation de compléments alimentaires ou de vitamines présente-t-elle un danger pour l'organisme ?

Il faut distinguer les compléments alimentaires à titre curatif (produits cités plus hauts) et les compléments employés à titre préventif pour augmenter la masse musculaire. Or tous ces produits, hypercalorique et hyperproteinés , sont éliminés par les reins. Ces organes servant de filtre finissent par être dépassés par la grosse taille des molécules ingurgitées, ce qui peut entrainer une insuffisance rénale grave, causant la mort du sujet si elle n'est pas prise en charge à temps.

Pourquoi selon vous, la population française adopte-t-elle ce réflexe de consommation en cas de crise ? 

Les fakenews alimentent la psychose. La publicité intrusives et omniprésente des compagnies pharmaceutiques n'aide pas non plus à aller dans le bon sens. Il faut y faire attention et garder à l'esprit que le meilleur "complément alimentaire" demeure l'activité physique associée à un régime alimentaire équilibré. En cette période de confinement, il faudra que la population française fasse l'effort de continuer à se maintenir en forme physiquement pour ne pas risquer de tomber malade dès la fin de la quarantaine.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !