La réponse de Nicolas Sarkozy à la "lettre ouverte des féministes de tous horizons politiques" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La réponse de Nicolas Sarkozy 
à la "lettre ouverte des féministes 
de tous horizons politiques"
©

Je vous ai compris(es)

La réponse de Nicolas Sarkozy à la "lettre ouverte des féministes de tous horizons politiques"

Nicolas Sarkozy fait le bilan de sa politique en faveur de plus d'égalité entre les hommes et les femmes. Il répond ainsi à une lettre ouverte, publiée sur Atlantico, que lui avaient adressé des féministes de droite, du Modem et du PS, Lydia Guirous, Fadila Mehal et Olivia Cattan. Le président candidat assure ainsi sa volonté de progresser sur ce sujet.

Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy est président de la République française.

Il est également candidat de l'UMP pour la campagne de 2012.

Voir la bio »

Nicolas Sarkozy répond à la lettre ouverte lancée par des féministes de tous horizons politiques :

Mesdames,


C’est avec beaucoup d’attention que j’ai lu votre lettre ouverte que vous avez bien voulue adresser au futur Président de la République afin d’exprimer vos préoccupations relatives aux droits des femmes. En tant que candidat au second tour de l’élection présidentielle, je souhaite vous apporter les éléments de réponse suivants.

Vous rappelez tout d’abord que le féminisme n’appartient à aucune formation politique. Je partage votre opinion. Tout au long du dernier quinquennat, je n’ai eu de cesse d’améliorer concrètement la condition de nos concitoyennes. La conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale, notamment par le développement de nouvelles solutions de garde, la promotion de la parité et de meilleures conditions de travail, ou encore la lutte contre les violences faites aux femmes, sont autant de sujets que j’ai eu à cœur de faire progresser et sur lesquels j’entends poursuivre résolument mes efforts si les Français me renouvellent leur confiance.

La lutte contre les violences faites chaque année à quelque trois millions de femmes a connu une avancée substantielle à travers la loi du 9 juillet 2010, qui a créé le délit de « harcèlement psychologique au sein du couple » et prévu la possibilité pour le juge d’ordonner l’éviction du conjoint violent du domicile conjugal ou de lui interdire d’approcher de sa victime. La lutte contre les violences conjugales a en outre été déclarée « grande cause nationale » en 2010 et les moyens du troisième plan de lutte contre les violences faites aux femmes, lancé en 2011 pour une durée de trois ans, sont en progression de 30% par rapport au plan précédent.

Depuis cinq ans, j’ai fait émerger une nouvelle génération de femmes politiques qui ont donné toutes les preuves de leur talent. Je les ai choisies pour leurs mérites et leurs compétences et leur ai confié des postes d’une importance considérable : Christine Lagarde à l’Economie puis au FMI, Nathalie Kosciusko-Morizet à l'Ecologie puis comme porte-parole de ma campagne, Valérie Pécresse à l’Enseignement Supérieur puis au Budget, Rachida Dati à la Justice,…

L’égalité salariale et la parité professionnelle ont également progressé au cours du dernier quinquennat, notamment grâce à la loi réformant les retraites, qui a instauré des pénalités financières à l’encontre des entreprises ne présentant pas de plan de réduction des inégalités salariales. La Gouvernement a en outre instauré un quota de 40% de femmes dans les instances de direction des grandes entreprises ainsi que dans la haute fonction publique, qui sera atteint progressivement jusqu’en 2018, comme le prévoit le décret qui vient d’être publié le 30 avril dernier. J’ai d’ailleurs annoncé mon souhait d’accélérer la réalisation de cet objectif à la fin du prochain quinquennat, soit d’ici 2017.
  
Dans le même temps, alors que plus de 80% des emplois à temps partiel sont occupés par des femmes, j’ai voulu lutter contre le travail à temps partiel subi, afin de permettre à toute femme qui le souhaite de pouvoir travailler davantage. En engageant des discussions avec les branches professionnelles concentrant le plus de temps partiel, comme les grandes surfaces, nous avons obtenu que ces dernières augmentent la durée minimale hebdomadaire de leurs contrats à temps partiel ou proposent des contrats à temps complet aux salariés qui le souhaitent. Compte tenu des résultats positifs d’ores et déjà obtenus par cette démarche, j’entends poursuivre ce travail de manière méthodique, en l’étendant à l’ensemble des secteurs ayant recours au travail à temps partiel.

Le Gouvernement a également permis à nos concitoyennes de mieux concilier leur vie professionnelle et leur vie familiale en créant, comme je m’y étais engagé, 200 000 nouvelles solutions de garde pour les jeunes enfants. J’ai annoncé mon souhait de reconduire cet effort au cours du prochain quinquennat si les Français me renouvellent leur confiance. La réforme des retraites a en outre pris en compte les congés maternité dan le calcul des retraites ; des dérogations ont ainsi été explicitement prévues pour certains parents ayant eu plusieurs enfants. L’assurance vieillesse des parents au foyer permet par ailleurs de valider des années pendant lesquelles les mères se sont arrêtées de travailler afin de s’occuper de leurs enfants.

Si les Français me renouvellent leur confiance, je me suis engagé à assouplir le congé parental d’éducation afin que les femmes puissent le prendre lorsqu’elles le souhaitent, y compris de manière fractionnée, jusqu’à la majorité de l’enfant. Afin de venir en aide aux familles monoparentales, souvent composées d’une mère seule ayant la charge de ses enfants, j’ai en outre proposé la création d’une agence pour le recouvrement des pensions alimentaires, dotée des moyens de l’administration fiscale et pouvant saisir directement le juge aux affaires familiales si une femme connaissant des problèmes dans le recouvrement d’une pension alimentaire en fait la demande.

Comme vous le voyez, l’amélioration de la condition des femmes a été une priorité tout au long du dernier quinquennat. Vous pouvez compter sur ma détermination à poursuivre avec la même énergie ce combat si les Français décident de m’accorder à nouveau leur suffrage. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !