Ne vous cachez plus pour Candy Crush ou Wordle, jouer présente d’importants bénéfices neurologiques et sociaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Jouer apporte de nombreux bienfaits pour les adultes ou bien encore pour le développement des plus jeunes.
Jouer apporte de nombreux bienfaits pour les adultes ou bien encore pour le développement des plus jeunes.
©PHILIPPE HUGUEN / AFP

Péché mignon

Ne vous cachez plus pour Candy Crush ou Wordle, jouer présente d’importants bénéfices neurologiques et sociaux

De nombreux experts, des neuroscientifiques et des psychologues, estiment que le fait de jouer apporte de multiples bienfaits pour les adultes ou pour le développement des enfants.

Yann Leroux

Yann Leroux

Yann Leroux est docteur en psychologie et psychanalyste. Il s'est intéressé comme psychologue à la dynamique des relations en ligne. Auteur de "Les jeux vidéo ça rend pas idiot" et "Mon psy sur internet" éditions fyp tient le blog psyetgeek.

Voir la bio »

Atlantico : Selon de nombreux experts, notamment des psychologues et des neuroscientifiques, les jeux pourraient être très bénéfiques pour le développement de l’enfant. Quels sont leurs principaux bienfaits ?

Yann Leroux : Les bienfaits des jeux sont nombreux. C’est même un facteur essentiel pour le développement de l’enfant puisqu’ils permettent de se développer, de mieux se connaître et de prendre conscience du monde extérieur et des autres. On peut regrouper ces bienfaits en quatre grandes catégories. 

Premièrement, le jeu est un outil qui facilite la communication. Quand un enfant joue, il est amené à s’exprimer, à apprendre des autres et à retenir ses propres erreurs. C’est également un vecteur important d’émotions, qu’elles soient positives ou négatives. Apprendre à gérer sa frustration face à l’échec est très important pour les plus jeunes. Les jeux soutiennent également les relations sociales. Pour jouer avec quelqu’un, il faut connaître ses susceptibilités et ses goûts, avant de fixer des règles. Cela développe donc l’empathie. Ils sont aussi importants pour la gestion du stress et de la peur. Enfin, ils sont un outil de développement personnel puisque c’est par le jeu que l’enfant apprend à résoudre des problèmes et être résilient face aux difficultés qu’il rencontre. De plus, à force de perdre de manière répétée, les enfants doivent développer leurs compétences d'autorégulation, ce qui augmente l’estime de soi, indispensable pour le bien-être des plus jeunes. 

À Lire Aussi

Pourquoi aimons-nous les jeux qui nous font réfléchir et travailler ?

Les jeux vidéo ont souvent une mauvaise réputation auprès des parents. Pourtant, pensez-vous qu’ils devraient laisser jouer leurs enfants de manière régulière ? Où se situe la limite entre développement personnel et effets néfastes ?

Je pense qu’il faut avoir avec les jeux vidéo la même politique qu’avec les Kapla ou les Playmobils. Ce n’est pas parce qu’il y a le qualificatif de « vidéo » que cela devient brusquement négatif. Il faut ajouter un bémol : l’enfance est une période comprise entre 0 et 18 ans. Or les jeux n'apportent pas les mêmes bienfaits en fonction de l’âge de l’enfant. D’une manière générale, lors des premières années de vie, les jeux vidéo sont inutiles. 

Les limites peuvent se situer dans de nombreux domaines mais pas dans le temps de jeu. Des études répétées ont prouvé que cela n’a aucune incidence sur le bien-être. Ce qui peut faire la différence, c’est de suivre l’expérience émotionnelle de l’enfant. Lorsque les jeux deviennent des sources de stress, de déplaisir et d’énervement, il faut aider les enfants à passer à autre chose. Il faut donc leur apprendre à jouer de manière responsable sans que cela ne gêne d’autres activités. Ils doivent être compétents à l’école, sociables, avoir une activité physique et culturelle satisfaisante… Plus le temps passe, plus les activités sont diverses et plus le calendrier est difficile à gérer. L’organisation de ces activités relève du travail des parents, même si le fait d’imposer un certain temps de jeu aux enfants peut leur permettre d’être plus autonomes et organisés. 

À Lire Aussi

Sommes-nous en train de devenir addicts à des contenus digitaux qui rendent impossible de se concentrer et d’apprécier la vraie vie ?

Ces bienfaits sont-ils aussi importants chez l’adulte ? Ont-ils également des aspects positifs d’un point de vue professionnel ?

Ces bienfaits sont également importants chez les adultes. Malheureusement, les chercheurs sont plus préoccupés par les effets sur les enfants. On se rend également compte que de très nombreux types de jeux aident les personnes âgées car ils freinent le déclin cognitif. Bien évidemment, ils permettent de maintenir une certaine cohésion sociale. On discute, on rigole, on s’agace… De manière générale, on vit. 

Les jeux vidéo peuvent avoir un réel intérêt dans certaines professions, notamment médicales. Les chirurgiens peuvent en tirer un certain bénéfice, notamment lorsqu’ils font des opérations à partir d’un écran. Dans ce cadre, on a démontré une réelle corrélation entre les aptitudes aux jeux vidéo et de potentielles erreurs sur la table d’opération. On raconte également, même si aucune publication scientifique a été publiée à ce sujet, que les joueurs de MMORPG (jeux de rôles en ligne massivement multijoueurs) peuvent développer de réelles compétences en matière de management et deviennent d’excellents chefs d’équipes. Certains jeux vidéo ont également été utilisés pour former les militaires, dans le but de construire des dynamiques de groupe favorables au combat.

Certains types de jeux seraient-ils plus bénéfiques que d’autres ? 

Nous ne pouvons pas aujourd’hui démontrer un rapport entre un certain type de jeu et une compétence précise. Cependant, les jeux vidéo dits FPS (jeux de tir à la première personne), qui sont d’ailleurs les plus détestés par les parents, peuvent grandement aider à améliorer nos réflexes et nos capacités visuelles, que ce soit chez l’enfant ou l’adulte. Ils nous permettent également de mieux nous représenter dans des espaces en trois dimensions. Enfin, les jeux d’aventure permettent de développer la pensée créative et aident à prendre de meilleures décisions, stratégiques notamment. 

À Lire Aussi

Les jeux vidéo agissent sur votre cerveau et les effets pourraient même être bénéfiques

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !