McDonaldisation pour tous : comment les chaînes de restauration rapide sont en train de conquérir le monde | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Les restaurants franchisés rapportent bien plus que les bouchons et auberges traditionnels. Ces enseignes de fast food peuvent enregistrer de colossales économies d'échelles en uniformisant leur production et en achetant en gros.
Les restaurants franchisés rapportent bien plus que les bouchons et auberges traditionnels. Ces enseignes de fast food peuvent enregistrer de colossales économies d'échelles en uniformisant leur production et en achetant en gros.
©

Un Big Mac, s'il vous plaît

McDonaldisation pour tous : comment les chaînes de restauration rapide sont en train de conquérir le monde

Au fil des années, les restaurants franchisés se font toujours plus nombreux, tandis que les restaurants locaux et traditionnels ont bien du mal à rivaliser et finissent par mettre la clé sous la porte.

C'est une tendance qui se poursuit depuis de nombreuses années déjà. De nos jours, et notamment chez les moins de 30 ans, aller manger hors de chez soi se résume bien souvent à aller dans l'un des nombreux fast food qui bordent les rues, ces enseignes de restauration rapide et uniforme. Une conséquence parmi tant d'autres de l'influence de la culture américaine sur de nombreux pays par-delà le monde, qui ont fini par adopter ce mode de vie et de consommation. Un article publié sur le site Bloomberg View expose les tenants et les aboutissants de l'essor de ces restaurants franchisés, au détriment des petits restaurateurs indépendants.

Concurrence écrasante

La vie n'est pas rose pour les petits restaurateurs. Outre-Atlantique, le nombre de restaurants indépendants est en baisse de 3%, tandis que celui des restaurants franchisés augmente de 1%, selon une étude menée par l'organisme NPD en août 2015. Dans l'Hexagone, même constat : en 1994, les restaurants traditionnels de moins de trois salariés représentaient 68% des entreprises et 18% des salariés du secteur, contre 59% et 14% en 2007, indique BFMTV. Et on le sait, les restaurants franchisés sont dans l'énorme majorité des enseignes de restauration rapide. À en croire le cabinet d'étude américain Transparency Market Research, ce secteur professionnel représentait dans le monde 477,1 milliards de dollars (437,8 milliards d'euros) en 2013, et devrait atteindre 617,6 milliards de dollars (566,8 milliards d'euros) en 2019, pour une croissance de 4,4% par an. Selon Bloomberg View, l'ère du fast food vient tout juste de commencer.

Malheureusement, les petits restaurants indépendants ont peu de chances de subsister. C'est simple : les restaurants franchisés rapportent bien plus que les bouchons et auberges traditionnels. Ces enseignes de fast food peuvent enregistrer de colossales économies d'échelles en uniformisant leur production et en achetant en gros. L'épaisseur des steaks ou le nombre de tranches de tomates à mettre dans chaque sandwich sont autant de critères qui, précisés à l'avance, permettent de gagner un temps précieux. En outre, le métier de restaurateur indépendant est extrêmement coûteux. Recruter du personnel compétent, s'acquitter de loyers exorbitants et réussir à instaurer un équilibre entre productivité et qualité demandent un investissement humain et financier très important, signale le site Neo Restauration. Et si l'on se doute que la nourriture est bien meilleure dans un restaurant traditionnel que dans une enseigne de fast food, cet argument de vente ne suffit plus aux petites échoppes pour survivre dans un environnement aussi compétitif.

Nous n'osons plus prendre des risques

Il faut dire que nous sommes responsables de cette mutation. En effet, nous avons davantage tendance à vouloir éviter les mauvaises surprises plutôt que de vouloir dénicher les perles rares. Autrement dit, nous préférons aller dans un restaurant franchisé car nous savons précisément ce que nous allons manger. Nous pourrions sûrement trouver mieux dans un restaurant indépendant, mais nous n'osons pas, par peur de nous retrouver nez à nez avec un plat décevant nos attentes. Le spectre des émotions que peut entraîner une soirée dans un restaurant indépendant est donc plus large (de la très mauvaise à la très bonne soirée) que celui d'un repas dans un restaurant franchisé. Une réaction pas si illogique quand on y réfléchit : un restaurateur indépendant se fiche bien que vous n'ayez pas apprécié ses supposés talents culinaires, et finira bien par trouver d'autres clients. En revanche, une grande enseigne telle que McDonald's porte davantage attention à la satisfaction de ses clients qui, une fois déçus, ne retourneront dans aucun des nombreux restaurants appartenant à la franchise américaine.  

Enfin, il se trouve que ces enseignes de restauration rapide cherchent à améliorer la qualité de leur service et des plats qu'ils servent. L'arrivée des salades au menu ou encore les précisions sur l'origine de la viande ont pour but d'attirer la clientèle la plus récalcitrante à déjeuner dans ce genre de restaurants : les personnes attentives à leur santé et méfiantes envers les grosses entreprises, généralement soupçonnées de privilégier la quantité à la qualité des produits, estime le siteFood Logistics. En outre, les fast-foods rencontrent un franc succès dans les zones les plus densément peuplées telles que la Chine et l'Inde, qui voient d'ailleurs leur pouvoir d'achat augmenter. Le mode de vie américain continue de faire de plus en plus d'adeptes, ce qui assure à toutes ces enseignes de restauration rapide une certaine pérennité.

Si vous vous aventurez à manger dans un restaurant traditionnel, vous pouvez toujours consulter les avis sur les nombreuses plateformes telles que Trip Advisor pour vous faire un avis sur la nourriture et ainsi éviter une trop mauvaise surprise. En espérant, comme le remarque Bloomberg View, que le restaurant n'aura pas déjà mis la clé sous la porte. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !