Maxime Picat - Peugeot : "40% de notre production mondiale est faite en France alors que l’on n'en vend que 20%" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Maxime Picat - Peugeot : "40% de notre production mondiale est faite en France alors que l’on n'en vend que 20%"
©BFM

Le Zap'Éco

Maxime Picat - Peugeot : "40% de notre production mondiale est faite en France alors que l’on n'en vend que 20%"

Le Replay 

Maxime Picat était l’invité de Radio classique ce matin. Le directeur général de la marque Peugeot revenait sur les résultats du groupe. De quoi annoncer des ventes en "progression" et une part de marché qui "s’améliore", notamment sur les particuliers : "18 % de part de marché sur cette clientèle qui nous est cher" souligne-t-il. Le directeur général prévoit un marché français "en croissance de 1%". "En Europe, Peugeot sera sur une hausse à deux chiffres. On est vraiment confiant en France et dans le monde pour Peugeot cette année" affiche Maxime Picat. Le directeur général évoque également le "made in France" de la marque : "On produit 40 % de notre production mondiale en France alors qu’on n'y vend que 20%. Nos modèles phares sont label d’origine garantie et produits en France. La production française en bénéficie." Le directeur général est revenu sur les effets l’entrée au capital de PSA de l’Etat français et de Dongfeng: "L’augmentation de capital a pour objectif des investissements industriels, des nouveaux modèles et participer au désendettement du groupe."

La phrase 

"Il n’aurait pas fallut la commencer cette grève. Elle est inutile et prend en otage les usagers"

Réponse : Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, ce matin sur RMC. Le leader syndical en est certain, "la situation des cheminots est inchangée", et les partenaires sociaux, eux, ont déjà débattu de la réforme : "les syndicats ont pesé dans la discussion en amont. Puisqu'il y a eu des discussions avec toutes les organisations syndicales, CGT comprise. Il faut mener au bout cette réforme ferroviaire."

Le tweet

 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !