Mangoustan, gac, fruits du dragon : les vertus thérapeutiques de ces “supers fruits” exotiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Mangoustan, gac, fruits du dragon : les vertus thérapeutiques de ces “supers fruits” exotiques
©

Nouveaux venus

Mangoustan, gac, fruits du dragon : les vertus thérapeutiques de ces “supers fruits” exotiques

De nouveaux fruits venus d'Asie, d'Afrique ou d'Amérique du Sud font leur apparition sur les étals des supermarchés. Le point pour s'y retrouver sur ceux qui ont un vrai intérêt, et ceux qui n'ont que leur exotisme pour vous faire oublier les pommes ou les oranges.

Béatrice  de Reynal

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal est nutritionniste Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur du blog "MiamMiam".

Voir la bio »

Atlantico : Mangoustan, fruits du dragon, Gac, Lucuma, Monk, Aronia…tous ces noms qui sont encore méconnus du grand public ont reçu un coup de projecteur car repérés pour leurs vertus thérapeutiques. D’où viennent ces fruits et quels sont leurs effets ?

Béatrice de Reynal : Ces fruits ont été repérés d’abord pour leurs qualités nutritionnelles probables ou avérées… certains sont des "superfruits", c’est-à-dire des fruits avec des teneurs en micronutriments élevées, et pour certains, des phytoactifs intéressants. 

Mais certains n’ont rien de vraiment remarquables, sauf leurs coloris ou leur pulpe très originale pour les Européens que nous sommes. Par exemple, le mangoustan n’a rien  de spécial. Le piraya (fruit du dragon) a de la vitamine C… Rien de transcendant. 

Le noni, lui, est très peu savoureux (voir, peu mangeable tellement il est infect) et est réputé en Nouvelle Calédonie pour des propriétés sur l santé qui n’ont jamais été avérées ni démontrées scientifiquement.

D’autres de ces fruits sont, par contre, intéressants : par exemple, la goyave est très riche en vitamine C (plus que orange ou kiwi), mais moins que le cassis (bien de chez nous) ou le poivron ! …. bien moins que l’acérola (ou cerise antillaise) qui est une très grande championne. Mais impossible de la trouver fraîche. La mangue, la papaye sont très riches en provitamine A : mais autant que notre melon ou que nos carottes. Même si elles sont souvent très très savoureuses. 

L’aronia est exotique… pour ceux qui ne la connaissent pas, mais on peut la trouver en France ! Vitabio propose du pur jus d’aronia…. un jus très très riche en provitamine A et en antioxydants… mais aussi, très acide et pour tout dire, introuvable fraîche sur les marchés, et peu buvable tel quel ! A diluer, sucrer, arranger un peu….

Le "Monk fruit", lui, est vraiment particulier : il donne une pulpe très très sucrée, mais sans beaucoup de sucre (saccharose) : en fait, c’est un fruit qui fournit un édulcorant naturel et peu calorique. Intéressant, donc, surtout que nous n’avons pas de fruit comparable en Europe.

Quant à l’Açaï, il s’agit d’une datte grasse, brun-violet, très âpre… et même si elle contient des antioxydant, elle est peu savoureuse. on la retrouve à dose homéopathique dans certains jus et smoothie. Bof. Vous avez des bonnes teneurs d’antioxydants dans le raisin destiné aux vins, ou aux pommes destinées au cidre : ces variétés (bien françaises), sont réservées aux professionnels pour élaborées les boissons alcoolisées bien connues. Ces fruits sont choisis justement car ils sont très riches en saveurs, polyphénols, antixodants… Vous retrouverez les mêmes propriétés, en variétés moins acides et tanniques, comme toutes ces variétés de pommes anciennes (reine des reinettes, clochard…) et autres raisins à caractères ! 

Difficilement trouvables en France, ils sont le plus souvent accessibles sous formes de gélules ou de jus de fruit. Leurs effets sont-ils aussi puissants sous cette forme ?

Si vous décidez de les consommer quand même, vous les trouverez sous forme de jus. Or, seul "Vitabio" propose des "purs jus de fruits" rares comme aronia, myrtille pure, cassis pur, etc. Tous les autres proposent des "dilutions" de ces jus, dans des smoothies, ou, pire, dans des ampoules stérilisées, sucrées…. aucun intérêt !En poudre, vous aurez encore des antioxydants, mais sans doute avec une efficacité réduite à 10% tout au plus. Le prix, lui, est multiplié par 20 ou plus !

Est-ce qu’on trouve en Europe et en France des fruits moins exotiques mais aux vertus comparables ?

Nous avons la chance, en France, de trouver beaucoup de fruits bien de chez nous dotés d’atouts nutritionnels rares et précieux. J’ai déjà cité le cassis (champion de vitamine C, d’anthocyanes, donc des antioxydants puissants. C’est le cas de pas mal de "petits fruits rouges" comme groseille, myrtille, airelle, mûre sauvage… Inutile d’aller chercher la cranneberry ou la baie goji.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !