Mais pourquoi tant de gens rentrent-ils fiancés des fêtes de fin d'année ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
33 % des fiançailles se déroulent entre Thanksgiving et la Saint-Sylvestre.
33 % des fiançailles se déroulent entre Thanksgiving et la Saint-Sylvestre.
©Reuters

Will you marry me ?

Mais pourquoi tant de gens rentrent-ils fiancés des fêtes de fin d'année ?

Foie gras, champagne, petits fours, cadeaux … et diamant ! 33% des demandes en mariage sont faites durant les fêtes de fin d'année. Explications.

Sabrina Philippe

Sabrina Philippe

Sabrina Philippe est psychologue-conseillère chez e-Darling, spécialiste des relations amoureuses.

Elle est l'auteur du livre "Amour toujours : toutes les clés pour réussir votre recontre sur internet", aux éditions Solar.

Voir la bio »

Atlantico : D'après le planificateur de mariage américain WeddingWire, 33 % des fiançailles se déroulent entre Thanksgiving et la Saint-Sylvestre. Peut-on suivre une tendance similaire en France ?

Sabrina Philippe : On peut tout à fait suivre la même tendance en France qu'aux Etats-Unis. Les fêtes de fin d'année représentent un moment chaleureux où nous sommes le plus à même de demander quelqu'un en mariage.

Comment expliquer que les mois les plus froids de l'année soient les mois les plus propices aux demandes en mariage ? La présence de la famille ? L'ambiance chaleureuse des fêtes de Noël ? Le temps libre engendré par les vacances permettant de prendre son temps ?

Pour ses trois raisons mélangées justement !

D'abord, on demande davantage une personne en mariage quand on sait qu'on va voir sa famille dans un délai assez court. En effet, le mariage est le fait de porter au grand jour ses amours face à sa famille et à la société. De ce fait, on souhaite pouvoir célébrer directement les fiançailles.

Ensuite, le fait de s'unir peut aussi être pris comme un cadeau qu'on fait à l'autre ou bien que l'on fait à soi-même. La fin d'année est une période particulièrement festive à laquelle on ajoute une dose supplémentaire de fêtes.

Enfin, le temps libre influe forcément car la fin d'année est un moment où l'on travail, en règle générale, moins. On  a plus de disponibilités pour aller acheter la bague ou pour voyager, partir quelques jours en week-end avec l'être aimé.

Quelle est la probabilité des demandes en mariage de fin d'année qui aboutissent à une réelle cérémonie ? Peut-on constater qu'une fois passée la magie des fêtes de Noël, les couples se rétractent ?

Il n'y a pas de statistiques précises mais je ne pense pas que les couples se rétractent. Une demande en mariage n'est, en générale, pas une demande faite à la légère. L'ambiance chaleureuse des fêtes de Noël contribue à sauter le pas mais la demande est sérieuse.

Il y a évidemment toujours des exemples qui infirment la règle mais cette demande est la plupart du temps très sérieuse.

Une demande en mariage étant bien souvent accompagnée d'un bijou, les joailliers réalisent 30% de leurs ventes annuelles entre octobre et décembre. Toutefois, on détecte également des pics – bien que largement en deçà de la fin d'année – en février et en avril. Comment expliquer ces augmentations ponctuelles de ventes de bijoux ? 

Le pic de février est facilement expliqué par la Saint-Valentin. Lors des moments particulièrement symboliques, tels Noël, le Nouvel an, la Saint-Valentin, les gens souhaitent coupler le symbole. Ainsi, à ces dates spéciales qu'on n'oubliera pas, on couple le symbole avec la demande en mariage.

Autrement, le pic constaté en avril est plutôt contextuel. N'oublions pas qu'on offre également des bijoux en dehors des fiançailles en signe d'attachement. Le bijou a un rôle de talisman : je t'offre un bijou donc tu penses à moi. Tu penses à moi donc tu m'aimes.

Propos recueillis par Marianne Murat

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !