Les traces chimiques que vous laissez sur votre smartphone en disent long sur vous et votre mode de vie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les traces chimiques que vous laissez sur votre smartphone en disent long sur vous et votre mode de vie
©Reuters

Au doigt et à l'oeil

Les traces chimiques que vous laissez sur votre smartphone en disent long sur vous et votre mode de vie

Selon une nouvelle étude, les traces que nous laissons sur nos écrans de smartphone avec nos doigts contiennent de très nombreux indices sur nous et notre mode de vie. Une mine d'information qui pourrait être utilisée dans le cadre de profilage criminel.

Si vous commettez un meurtre et que vous laissez par mégarde votre smartphone sur les lieux du crime, il y a de grandes chances pour que vos empreintes digitales vous trahissent et vous conduisent directement en prison. Mais au-delà de cette signature génétique, les écrans de nos smartphones détiennent de nombreuses autres informations, sur nous mais également sur notre mode de vie, rapporte The Washington Post.

Signature chimique

Des chercheurs des écoles de médecine et de pharmacologie de l'Université de Californie à San Diego (États-Unis) ont mené l'expérience dans le cadre d'une étude, parue le 29 novembre dans la revue scientifique PNAS. Les résultats, probants, laissent penser qu'une utilisation de cette méthode par la police scientifique serait possible pour établir le profilage criminel d'un potentiel suspect. Pour ces scientifiques, le smartphone était l'objet idéal pour s'exercer. "Nous voulions analyser un objet avec lequel nous interagissons beaucoup, de manière à pouvoir aisément recueillir les échantillons moléculaires, explique Pieter Dorrestein, co-auteur de l'étude. Le choix du smartphone était évident. La plupart d'entre nous passons une grande part de notre temps sur nos téléphones ; il y a donc une grande quantité de molécules provenant de nos mains qui se déposent sur ces objets".

En procédant à l'analyse de ces traces laissées sur le smartphone, il est alors possible d'en apprendre davantage sur le détenteur du téléphone et ses habitudes. Régime alimentaire, utilisation de produits cosmétiques, style vestimentaire ou encore prise de médicaments : tout peut être identifiable. Les traces chimiques laissées par vos doigts sur votre smartphone sont en quelque sorte le fruit d'une interaction chimique entre les éléments chimiques de votre corps et ceux de l'environnement. À l'aide d'un superordinateur, il est alors possible de faire correspondre ces combinaisons à des habitudes de vie. Pour exemple, l'un des smartphones analysés présentait la signature chimique de l'anti-moustique. Or, le propriétaire du téléphone s'est souvenu s'en être appliqué il y a plus de cinq mois avant l'expérience. En plus d'être exacts, ces indices ont ainsi une longue durée de vie.

Exploitations possibles

Suffisant pour que cette méthode d'analyse chimique puisse être utilisée dans le cadre d'opérations de profilage criminel ? La police scientifique dispose déjà de l'expertise médico-légale, par le biais des autopsies réalisées ou tout simplement des analyses sanguines. "Le problème est que le profilage réalisé avec cette méthode n'analyse pas des éléments vraiment discriminants qui pourraient faire avancer une enquête – trouver quelle marque de produit cosmétique le suspect utilisait n'est pas ce que l'on cherche", confie le criminologue John Bond dans les colonnes du Guardian.

Mais les auteurs de l'étude restent enthousiastes, affirmant que si ces analyses ne sont pas les plus efficaces pour savoir si la personne en question se droguait, par exemple, elles permettent tout de même d'établir un profil assez complet de l'individu. Les preuves d'un mode de vie plutôt sain ou totalement déséquilibré pourraient tout de même permettre d'accélérer certaines enquêtes. En dehors d'une potentielle utilisation judiciaire, cette méthode scientifique pourrait se présenter comme une alternative à la prise de sang (notamment pour les personnes apeurées par les aiguilles), pour observer les effets d'une médication sur un patient, ceux d'un produit cosmétique ou encore ceux d'un régime alimentaire.

Qui aurait cru que nos doigts portaient une telle quantité d'informations ?  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !