Les tongs, c’est peut-être sympa à la plage mais c’est aussi l’ennemi caché de votre été | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le risque en voiture est important : conduire avec des chaussures type tongs qui "adhèrent" mal à vos pieds lorsqu'il faut appuyer sur les pédales n'est évidemment pas conseillé.
Le risque en voiture est important : conduire avec des chaussures type tongs qui "adhèrent" mal à vos pieds lorsqu'il faut appuyer sur les pédales n'est évidemment pas conseillé.
©Flickr/William Brawley

Déconseillé

Les tongs, c’est peut-être sympa à la plage mais c’est aussi l’ennemi caché de votre été

Esthétiques, pratiques... les raisons de porter des tongs sont nombreuses. Et pourtant, ces chaussures n'offrent aucun maintien au pied et peuvent être à l'origine de pathologies plantaires.

Daniel Benjamin

Daniel Benjamin

Daniel Benjamin est podologue à Paris. Il écrit des articles sur son site internet www.podologie-paris.com

Voir la bio »

Atlantico : Comment expliquer que l’on continue à porter des tongs alors qu’elles finissent toujours inévitablement par faire mal aux pieds ?

Daniel Benjamin : Il y a plusieurs facteurs. Le premier est avant tout un effet de mode : en témoigne le succès des tongs Havainas. Cette société produit plus de 200 millions de paires de tongs par an pour 350 modèles différents répertoriés dans une collection. Il parait que Havainas a vendu plus de quatre milliards de paires dans le monde depuis la création de la marque (1962). 

En deuxième lieu, j'imagine que c'est l'aspect pratique notamment lorsqu'on est proche de l'eau et qu'il fait chaud qui séduit les porteurs de tongs, et même d'espadrilles. Et puis il y a également cette quasi-obsession chez les femmes de vouloir porter des nu-pieds dès qu'il fait un peu chaud.

D’un point de vue médical, est-il si bon de les adopter pendant l’été ?

De manière générale, ce n'est pas terrible au vu du peu de maintien et stabilité de ces chaussures qui peuvent entraver le bon déroulé de la marche. Prenons un exemple simple que tout le monde a déjà vu : lorsqu'on a un pied qui s'effondre vers l'intérieur (pied valgus en jargon médical ou pied hyper-pronateur dans le monde du sport) on voit souvent des personnes qui marchent simplement à coté de leur sandale... au-delà de l'aspect inesthétique voire ridicule de cette démarche elle est également hautement pathologique.

Enfin, le risque en voiture est important : conduire avec des chaussures type tongs qui "adhèrent" mal à vos pieds lorsqu'il faut appuyer sur les pédales n'est évidemment pas conseillé.

Comment en définiriez-vous un port raisonné de ces chaussures d’été ?

Pour des trajets ou distances très courtes vous ne risquez pas grand chose. Pour faire un trajet plage/voiture par exemple nécessitant peu de marche il n'y a pas de problème. En revanche faire du tourisme toute une journée posera très vraisemblablement des problèmes.

Se chausse-t- on vraiment moins bien en été que durant le reste de l'année ?

Oui bien sûr, les chaussures dites ouvertes de manière générale maintiennent moins le pied et donc favorisent les troubles de marche.

Que risque-t-on en se chaussant comme des pieds ?

Les mois de septembre et octobre sont un véritable sketch pour les podologues. Personnellement, j'ai au moins 5 patients par jour qui rentrent dans ma clinique souffrant d'aponévropathie plantaire car ils marchent en tongs ou sandales tout l'été. Les patient souffrent d'intenses douleurs dans la voûte plantaire ou sous le talon (épine calcanéenne comme on l'appelle vulgairement) nécessitant de leur faire des semelles orthopédiques pour les soulager. Et puis, il y a également les différents corps étrangers enfoncés dans le pied comme les tessons de verre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !