Les Etats-Unis vont mal et peinent de plus en plus à le dissimuler | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La reprise est achetée à coups d'impression monétaire.
La reprise est achetée à coups d'impression monétaire.
©Reuters

Decod'Eco

Les Etats-Unis vont mal et peinent de plus en plus à le dissimuler

Le recul "surprise" du PIB américain au 4ème trimestre 2012 cache une réalité qui n'est pas belle à voir...

Simone Wapler

Simone Wapler

Simone Wapler est rédactrice en Chef des Publications Agora (analyses et conseils financiers).

Elle est l'auteur de "Comment l'Etat va faire main basse sur votre argent: ... et ce que vous devez faire pour vous en sortir !", paru chez Ixelles Editions en mars 2013.

Voir la bio »

La croissance américaine se dérobe. Où est le renouveau merveilleux, où sont les Etats-Unis saoudites, futurs rois du pétrole, qu'on nous promettait ?

Voici l'allure du PIB américain tel qu'on nous le vend dans les gros titres. 

PIB américain réel (corrigé de l'indice des prix officiel) – Evolution trimestrielle 

Source http://www.shadowstats.com/

Pas bien grave ce petit coup de mou, pensez-vous. La reprise est bien là. Mais gardez présent à l’esprit que cette reprise est achetée à coups d'impression monétaire. De surcroit, du fait du changement de procédure de calcul de l'inflation dans les années 1980, l'indice des prix est sous-estimé de 2% en moyenne, selon les travaux de ShadowStats.com.

Voici la même courbe que la précédente, mais tracée cette fois-ci en tenant compte de ces 2% de distorsion.

PIB américain réel (corrigé de l'indice des prix calculé selon la méthode en vigueur dans les années 1990) – Evolution trimestrielle 

Source http://www.shadowstats.com/

Vous comprenez beaucoup mieux pourquoi les Etats-Unis sont confrontés à une "reprise sans emploi".

Décidément, 2013 sera le choix du chemin de la grande "patte d'oie" :

A droite, le chemin qui passe par l'arrêt de la monétisation et la replongée en récession. Chemin cahoteux, brutal. Beaucoup de faillites sur cette route, beaucoup d'illusions perdues sur les vertus de l'économie du crédit, du pilotage de l'activité de milliards de bipèdes par des technocrates omniscients et capables d'intégrer leur psychologie et donc de les manipuler. Quelques chaires d'économie de grandes universités qui seront vides...

A gauche, le chemin qui passe par la monétisation à outrance pour le simple motif "qu'on ne peut pas arrêter, ce serait trop récessif" ou que "sans, ce serait pire". Chemin plus lisse, savonneux en descente. Au bout, l'effondrement du système monétaire actuel, l'hyperinflation, l'euthanasie financière des retraités dépendant de leur Etat, le chômage de masse, la paupérisation, la déconsidération totale de l'élite politico-financière. 

La Fed semble avoir choisi : 85Mds$ par mois (au minimum) jusqu'à ce que mort s'ensuive. 

Retrouvez plus d'analyses et et de conseils d'investissement sur 
La Chronique Agora : en cliquant ici

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !