Le patron des députés LREM nous prend pour des cons ! Il n'a pas tort car nous sommes des cons… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le patron des députés LREM nous prend pour des cons ! Il n'a pas tort car nous sommes des cons…
©JOEL SAGET / AFP

La France imbécile

Le patron des députés LREM nous prend pour des cons ! Il n'a pas tort car nous sommes des cons…

Gilles Le Gendre a été cruel. Mais qui aime bien châtie bien.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Interviewé sur Public Sénat, le patron des députés macroniens a prononcé enfin les mots que toute la France attendait. Dans une confession aussi sincère qu'émouvante, il est admis que le pouvoir avait mal expliqué sa politique. Et il a renchéri en déclarant "nous avons sans doute été trop subtils et trop intelligents".

Oui, "trop subtils", "trop intelligents", pour nous autres les trépanés du bulbe, les dépourvus de matière grise, les idiots congénitaux et les crétins définitifs. Bien normal que nous ne pouvions rien comprendre aux discours élégants, intelligents et raffinés de la macronie.

Nous sommes bêtes et nous refusions de l'admettre. Heureusement Le Gendre a parlé et nous nous inclinons devant son diagnostic.

Maintenant, voici la seule question qui vaille. Méritons nous, nous autres pitoyables vermisseaux, d'être dirigés par des êtres aussi supérieurs que Macron et les siens ? Un jour, ces êtres supérieurs   se lasseront peut-être de jeter les perles aux pourceaux que nous sommes.

Il nous faut dorénavant regarder la vérité en face. Notre QI est microscopique : le leur est d'ordre macroscopique. Nous avons été cons d'élire Macron en 2017. Nous avons ensuite redoublé de connerie en envoyant à l'Assemblée des centaines de députés LREM.

Cons un jour, cons toujours ? Peut-être pas. En 2022 élisons des cons qui nous ressemblent ! Entre cons on se comprendra.  Et une douce harmonie règnera dans notre beau pays. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !