Christophe Lafarge - Les Gaulois : "Créer des offres publicitaires attractives et nouvelles" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Christophe Lafarge.
Christophe Lafarge.
©Les Gaulois

L'interview Atlantico Business

Christophe Lafarge - Les Gaulois : "Créer des offres publicitaires attractives et nouvelles"

H et Leg, les deux agences de publicité "créatives" du groupe Havas ont fusionné le mois dernier afin de former "Les Gaulois". Avec 300 salariés, elle devient la troisième agence de publicité du groupe Havas après BETC et Havas Paris. Président de la nouvelle agence, Christophe Lafarge ambitionne de créer un champion français qui déploiera ses clients à l'international grâce à une communication innovante.

Atlantico Business : Quels sont les éléments qui vont vous permettre de vous différencier, d'une part au sein du groupe, mais aussi dans l'ensemble du marché ?

Christophe Lafarge : Ce qui est singulier, c'est qu'il y a deux agences avec un ADN créatif fort qui sont persuadées que l'efficacité de leur travail tient dans l'originalité de leurs propositions. Donc de ce point de vue, nous avions tout en commun. Actuellement, je trouve qu’il y a un petit contresens à imaginer que, plus les marques ont des canaux à remplir pour s'exprimer, plus ce qui est adéquat c'est une forme artisanale. Nous, nous estimons au contraire que grâce à cet ADN commun, l'ensemble de nos forces déployées sur les clients des deux agences, permettra d'avoir des propositions vraiment fortes, attractives et nouvelles sur le marché.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE ÉDITION ATLANTICO BUSINESS]
[NOUS SUIVRE SUR TWITTER]    [LIKER NOTRE PAGE FACEBOOK]

Votre fusion intervient en même temps, ou presque, que l'annonce de la fusion Publicis-Omnicom. Y-a-t-il un lien de cause à effet ?

Je pense plutôt que la fusion Publicis-Omnicom est une réponse à la terreur engendrée par l'arrivée des Gaulois! Non, plus sérieusement je crois surtout c'est concomitant puisque le départ du fondateur de l'agence Leg, Gabriel Gaultier, remonte à l’année dernière. C'est donc effectivement, un travail mené pendant des mois auprès de nos clients et il se trouve que c'est annoncé et mis en pratique un mois et demi après l'annonce de Publicis. Donc j'espère plutôt que cette fusion pour créer Les Gaulois apportera un nouveau champion français dans le concert international.

Ce nom, Les Gaulois, renvoi évidemment à des images très « patriotique s ». Est-ce que cela signifie que la création française fait vendre ?

Ça veut en effet dire que notre culture est reconnue partout dans le monde. Cela veut dire aussi que la réalité de notre bataille d'aujourd'hui elle se fait avec des clients dont la plupart sont Français mais dans un déploiement international. Par exemple, des clients comme Citroën ou Lascad sont des marques françaises mais qui ont pour but de se déployer à l'internationale. Donc ce que l'on souhaite, c'est un état d'esprit, c'est incarner la résistance. On veut dire que l'on a levé une armée pour mettre en place des idées fortes et nouvelles et défendre contre le dogmatisme. C'est à ce prix, je crois, que l'on fait bouger les lignes.

Justement, vous allez assurer la promotion de Citroën en Chine. Comment vend-on une voiture française au Chinois ?

On ne vend pas évidement une voiture aux Chinois comment on la vendrait en France. On ne peut pas vendre une voiture à un peuple qui possède une voiture pour la première fois comme à des gens qui en sont à leur 8ème ou 10ème. En revanche, et c'est là tout l'enjeu, c'est que c'est la même marque qui parle parce qu'avec les réseaux sociaux et l'internet au sens large, c'est la même marque qui s'exprime partout dans monde. Donc le gros de notre travail c'est d'aider nos clients à définir leur ADN comme on l'a fait avec "Creative Technologie" pour Citroën. C'est-à-dire un ADN qui exprime au mieux des cultures et des nécessités sur des marchés matures comme sur des marchés en croissance.

Propos recueillis par Julien Gagliardi

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !