La France serait la terre idéale des investisseurs, Paris la ville préférée et l’Europe serait écologique ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
La France serait la terre idéale des investisseurs, Paris la ville préférée et l’Europe serait écologique !
©IAN LANGSDON / POOL / AFP

Les entrepreneurs parlent aux Français

La France serait la terre idéale des investisseurs, Paris la ville préférée et l’Europe serait écologique !

Décryptage de cette information proche du café du commerce.

Denis Jacquet

Denis Jacquet

Denis Jacquet est fondateur du Day One Movement. Il a publié Covid: le début de la peur, la fin d'une démocratie aux éditions Eyrolles.  

Voir la bio »

Chaque Français qui parcourt la presse, les chiffres de la dette et de la croissance molle, qui regarde les chiffres quasi hémiplégiques du chômage depuis 20 ans, bloqués au dessus de la ligne de 8%, sans que rien n’y fasse, tous les GJ qui crient la fin des territoires, tous ces jeunes cerveaux qui fuient, de plus en plus nombreux, la France, en quête d’avenir, tous les néo nazis et islamistes, qui ne sont que les côtés opposés d’une même vision nauséabonde du monde, mais se réjouissent de notre désarroi et de notre lâcheté aussi, cédant sur toutes nos valeurs depuis plus de 30 ans…. Bref, chacun d’entre eux et tant d’autres, devraient lire plus souvent les rapports sur la France. Car ils ne l’avaient pas remarqué, mais TOUT VA BIEN ! 

La France va bien, très bien, nous sommes au top, les numéros 2, proches de la dernière marche du podium. Les investisseurs ne rêvent que de France et n’y voient que des avantages économiques. Paris qui déjà se pensait la France à elle seule, est consacrée n°1, alors que nous nous plaignons chaque jour de la si brillante Hidalgo. Et en plus, miracle de la chromatologie, nous sommes verts. De rage ? Non, non, c’est le bonheur à tous les étages de l’HLM écolo, notre jeunesse va refaire la planète à Bruxelles. Le brocoli va remplacer la pomme de terre, les députés vont circuler en charrue à boeuf, nous sommes sauvés ! 

Je pense qu’il faut donc d’urgence envoyer un message à tous ces français, qui pensent que nous sommes foutus, car, en fait nous allons très bien, c’est juste que personne ne s’en aperçoit. Ingrats français, qui sont heureux mais refusent de l’admettre. Bouh… !!! C’est pas bien. A tous ceux qui se pensaient pauvres, regardez votre compte en banque à la fin du mois, car si on en croit les commentateurs économiques, il est plein à craquer, votre banquier va vous inviter à dîner en VIP chez Passard, restez près du téléphone!

Il est bon de recevoir des bonnes nouvelles. Loin de moi, l’idée de les refuser et de les moquer. Nous avons besoin de victoires, de réconfort, d’amour. Et passer l’Allemagne au hit parade des investissements étrangers, est bon pour le moral. D’ailleurs alphabétiquement, Macron vient avant Merckel. Je souhaiterais simplement que ce classement puisse être une réelle source de satisfaction, plutôt que d’être plus inquiétant que réconfortant. Pourquoi avons nous passé l’Allemagne ? Principalement pour 3 raisons :

1- L’effet Macron joue encore. Il conserve, et c’est bien pour nous, une image positive, qui rassure. Notamment pour son esprit de réforme, qui résiste à la machine populaire à laver jaune. Il a réussi à passer cette Jacquerie qui reflète tellement l’esprit français que personne n’a voté sur son nom aux Européennes. Très Français. On soutien, mais on ne traduit pas. Les français soutenaient le mouvement dans leur canapé, surtout quand ils habitaient loin des émeutes, mais pas dans les urnes. En clair, les GJ étaient surtout importants pour les médias… Macron dit qu’il continue à réformer et il a raison d’ailleurs, et cela plaît aux investisseurs. Cela, personne ne devrait s’en plaindre, sauf les gauchistes, qui y voient un sacrifice de la vierge France, aux barbares capitalistes internationaux.

2- Nous avons des chômeurs, pas l’Allemagne. C’est là que l’on sent tout de suite, le satisfecit basé sur une punition, sur le constat d’échec. Il n’y a plus personne à embaucher en Allemagne, donc on se reporte sur la terre promise du chômage dur, la France ! C’est un des critères principaux qui ressort de l’étude qui fait le classement chaque année. Là, on parade tout de suite moins…

3- Nous sommes les cancres de l’Europe en exportation. Incapable de franchir nos frontières et n’avons pas d’industrie à forte valeur ajoutée, ou trop peu. Du coup, au moment où la croissance mondiale risque de mollir du genou, s’investir dans un pays comme l’Allemagne qui exporte, est une mauvaise idée. Du coup, on prend la France, qui est nulle à la vente internationale, et pose donc moins de risque. Pas de quoi faire un double salto.

En clair, à part l’effet Macron, rien dont nous puissions nous féliciter. Nous devions plutôt le prendre comme un cri d’alarme, un appel à l’action supplémentaire. D’ailleurs, les nouvelles dispositions sur le chômage en France, je l’espère, répondent bien à cela. Du coup, si nous perdons une place dans le classement l’année prochaine, nous pourrons enfin crier victoire. Cela signifiera que nous avons vaincu une partie de nos vieux démons. En clair, si la France travaille bien, elle descendra au classement. Vivement la « défaite »!

Enfin et pour le « fun », l’écologie. Déjà de quelle écologie parlons-nous ? Chez les verts, comme pour le verre, il y a le « vert à moitié » plein et le « vert à moitié vide ». Les nôtres en France, ont toujours été vides. Ils font de l’idéologie, pas de l’écologie. L’Ecologie n’a pas de frontière politique, car la planète mérite l’attention de chacun et la conscience de tous, pour la mère qui nous nourrit, et devrait éviter d’appartenir à un camp. Par définition, un camp lutte contre les autres pas pour sa cause principale. 

La planète constate, que gauche ou droite, elle est toujours attaquée de toute part. Autre « fake news », les jeunes seraient conscients. « Aware » dirait l’acteur JC Van Dame, en lévitation intellectuelle permanente. Vraiment ? Juste un chiffre pour rire. En Chine (un peu moins en France, car le jeune français est de moins en moins riche que sa contrepartie Chinoise), les jeunes commandent TOUT, à domicile, via les services équivalents à Amazon chez eux. En tête, la commande, tenez vous bien, « de la tasse de café à domicile » !! Plus faite chez soi, plus achetée au prix d’une pénible course de 30 à 50m au café du coin, non ! Livraison à domicile par un livreur qui vous apporte ce qui est à moins de 100m de chez vous. Le plastique qui l’accompagne, est devenu un fléau monstrueux, car le niveau et le chiffre d’affaire de la livraison à domicile est devenu tellement ubuesque (3 à 4 fois plus par tête, que les Américains) que le traitement des plastiques ne suit plus et que ce plastique finit ses vieux jours (c’est très long les vieux jour d’un plastique, en centaine d’années) dans la mer. La Chine en moins de 5 ans est ainsi devenue le plus grand « producteur » de « plastique marins », en clair de déchets qui finissent dans l’eau. Même mouvement de fonds en Europe et en France. Chez les moins de 25 ans principalement. Les jeunes. Conscience écologique ? Pas certain. Il y a encore quelques kilomètres entre la conscience et l’action. Un neurone doit manquer quelque part, nous ferions bien d’attendre autre chose que cette conscience-là.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !