Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
J'envisage de me convertir à l’Islam. Pourquoi ? Pour m’affranchir des restrictions sanitaires…
©JACQUES DEMARTHON / AFP

Il n’y a que la foi qui sauve !

J'envisage de me convertir à l’Islam. Pourquoi ? Pour m’affranchir des restrictions sanitaires…

Comme ça je vais pouvoir batifoler dans les rues et dans les champs jusqu’à pas d’heure. 

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »
En cette période de ramadan la préfecture du Tarn a fait preuve d’une grande compréhension à l’égard des musulmans. Mais pas qu’elle car selon Le Figaro, d’autres préfectures lui ont emboîté le pas. Ainsi la préfecture du Tarn a fait savoir que les musulmans seraient autorisés à rester dehors jusqu’à 22 heures. Et qu’ils pourraient sortir de chez eux dès 5 h du matin. 
 
La loi prévoit que le couvre-feu s’applique dès 19 heures. Et qu’il faut rester chez soi jusqu’à 7 heures du matin. Mais elle n’est apparemment pas la même pour tous. Ce qui n’est pas grave. Car une belle opportunité s’offre à nous. Il suffit de se convertir à l’Islam pour bénéficier d’un nouvel espace de liberté. Mais comment prouvera t-on que l’on est musulman ? C’est simple : il suffira de lancer « Allah Akbar » au flic qui vous contrôlera ! 
 
D’ailleurs c’est au flic de prouver que vous n’êtes pas musulman. Comment fera-t-il ? C’est son affaire ! Et comme il aura reçu des consignes pour ne pas discriminer il se montrera compréhensif. Ainsi le bonheur est à la portée d’un passage à la mosquée. 
 
Et puis, patatras, adieu vaches, cochons, lait… Darmanin qui n’est pas stupide s’est fâché tout rouge. Il a indiqué que la loi s’appliquait à tous, sans exception. Tout le monde à la maison dès 19 heures, tout le monde couché à 5 h du matin. 
 
Les préfectures se sont empressées d’obtempérer en affirmant qu’elles avaient été « mal comprises ». C’est d’un classique. Informé de ce revirement j’ai renoncé à l’Islam. Mais je ne suis pas sorti de l’auberge car je risque la mort pour apostasie ! 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !