Il faut sauver l'imam El Hadi Doudi ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
Il faut sauver l'imam El Hadi Doudi !
©ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Pitié pour lui

Il faut sauver l'imam El Hadi Doudi !

Les autorités françaises l'envoient à une mort certaine. Face à un tel crime, la conscience se révolte.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le saint homme officiait paisiblement à la mosquée As-Sounna de Marseille. Ses prêches n'étaient en rien différents de ceux de beaucoup d'autres imams qu'on laisse en paix. Il disait que les dessinateurs de Charlie Hebdo étaient "des chiens et des terroristes". Il appelait à la "destruction des mécréants". Tout homme de bonne volonté pourrait comprendre que les mécréants ne méritent pas autre chose. Il traitait les Juifs de "frères de singes et de porcs". Les Juifs n'ont pas réussi à démontrer jusqu'à maintenant que tel n'était pas le cas. 

Sans aucun égard, et brutalement, les autorités françaises ont décidé de l'expulser vers l'Algérie. Car l'imam est titulaire d'un passeport algérien. Face à cette triste perspective, qui vient, hélas, de se réaliser, son avocat a lancé un cri pathétique qui n'a pas ému nos autorités : " il risque là-bas la torture !". L'Algérie en effet traite plutôt mal les salafistes. Elle a de la mémoire. Dans les années 90, elle a mené une guerre impitoyable contre eux : 200 000 morts des deux côtés. 

Les autorités françaises n'ont rien voulu savoir. Si El Hadi Doudi est torturé, son sang retombera sur leurs têtes… Que n'ont-elles expulsé ce pauvre imam vers le Yémen, l'Afghanistan ou le Pakistan ? Là-bas, il aurait pu continuer à prêcher conformément à ses habitudes et en toute tranquillité. 

Il est citoyen algérien, objectera-t-on. Certes, mais il est surtout citoyen de la Oumma : un milliard de musulmans ! Pour autant, il n'est peut-être pas trop tard pour le sortir des griffes des tortionnaires algériens. Son avocat doit demander pour lui l'asile politique au Vatican. Le pape est toujours d'une grande bienveillance avec les imams…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !