Hits et best-sellers 2012 : un portrait de la France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Un portrait de la France se dessine à travers les hits et best-sellers 2012.
Un portrait de la France se dessine à travers les hits et best-sellers 2012.
©DR

Culture

Hits et best-sellers 2012 : un portrait de la France

Les goûts littéraires, musicaux et cinématographiques des Français ont été des plus éclectiques en 2012 et témoignent de leurs doutes et de leur nostalgie face à une réalité complexe.

Véronique  Langlois et Xavier Charpentier

Véronique Langlois et Xavier Charpentier

Véronique Langlois et Xavier Charpentier ont créé en mars 2007 FreeThinking, laboratoire de recherche consommateur 2.0 de Publicis Groupe.

Voir la bio »

Ce que les Français ont aimé en 2012...

  • Livres les plus vendus (source : Amazon)

Cinquantes nuances de Grey - La vérité sur l’affaire Harry Québert - Les Dieux voyagent incognito

  • Albums les plus vendus (source : Amazon)

Adèle “21” -  Génération Goldman  - Céline Dion “Sans attendre”

  • Films ayant totalisé le plus d'entrées (Box office officiel)

Skyfall - L’âge de glace 4 - Sur la piste du Marsupilami

 Dis moi ce que tu aimes, je te dirai quel Français tu es

Adèle, le marsupilami, un best-seller sado-masochiste soft, la vérité sur l’affaire Harry Québert, des Dieux qui voyagent incognito, le retour de Jean-Jacques Goldman, Céline Dion, un agent secret britannique qui se bat pour revenir d’entre les morts, un mammouth : le box-office des livres, films et disques préférés des Français en 2012 paraît dur à suivre. Son éclectisme apparent est déroutant. Quel sens trouver à cette diversité ? Que dit-elle de ce que sont les Français de 2012 ? Et surtout de ce qu’ils ressentent, de leur façon d’appréhender la réalité de la société d’aujourd’hui et leur avenir ?

Ce que ce box-office dit d’abord, c’est qu’ils sont en plein doute. Face à une réalité qui se dérobe sous leurs pieds, qui devient illisible… Face à des règles du jeu qui changent, et dont ils n’ont pas encore l’habitude ni l’usage. Un monde dans lequel, comme dans La vérité sur l’affaire Harry Québert, ce qui était l’univers familier et rassurant d’une petite ville de notables du New Hampshire devient inquiétant et vertigineux. Roman à tiroir, mise en abyme, intrigue qui lève le voile sur les dérives de l’establishment… Rien n’est simple chez Joël Dicker. Comme pour les Français de 2012 ?

Ensuite, qu’ils sont nostalgiques. Qu’ils rêvent encore que les outils qu’ils utilisaient pour maîtriser leur monde et leur destin dans le passé redeviennent efficaces. Comme le bon vieux Walther PPK et l’éternelle adrénaline de l’agent 007 dans Skyfall, triomphant des hackers et autres néo-méchants envers et contre tout. Il n’aura échappé à personne qu’à la fin de Skyfall, le siège ultra-moderne des opus précédents n’est plus qu’un tableau - inspiré de Turner… - sur le mur de l’ancien-nouveau bureau de M qui redevient un gentleman à bretelles … Les Français de 2012 ne seraient-ils pas même un peu néo-réacs, vénérant le passé et espérant le voir revivre, à tout le moins ne jamais disparaître ?

Qu’ils sont en quête de valeurs sûres, de valeurs-refuges sur lesquelles on peut compter. Comme Jean-Jacques Goldman, célébré dans Génération Goldman, ou l’éternelle Céline Dion, dont la voix, le sourire,  et l’accent québecois donnent l’impression qu’ils seront toujours là. Mais aussi comme Adèle, une nouvelle venue mais qui ressuscite la magie des grandes voix du vinyl, celles que l’on entendait au générique d’ On ne vit que 2 fois – est-ce un hasard ?  Comme si, pour les Français de 2012, reprendre des forces pour affronter l’avenir signifiait appuyer sur la touche replay.

Qu’ils recherchent de toutes leurs forces des réponses à leurs questions et un nouveau mode d’emploi pour leur vie. Comment s’orienter dans une réalité complexe, où tous les choix semblent possibles mais où le risque de l’échec est présent à chaque coin de rue ? En s’en remettant à un dieu qui comme dans Les dieux voyagent toujours incognito dit le chemin et donne le sens  de la marche ? A quel moment et comment reprendre en main sa destinée ? Et avec l’aide de qui ?

Quoi d’étonnant, devant cette réalité déstabilisante et cette accélération de l’Histoire dont ils peuvent avoir l’impression qu’elle va les laisser sur place, qu’ils aient besoin de quelques soupapes de décompression, de folie, d’enfance, de transgression ? Et si le marsupilami et les Cinquante nuances de Grey n’étaient que les deux faces d’une même France qui voudrait de temps en temps lâcher-prise ?

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !