Comment la Grèce pourrait devenir le nouveau tigre européen (en quittant l'euro) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Comment la Grèce pourrait devenir 
le nouveau tigre européen 
(en quittant l'euro)
©

C'est la fêta

Comment la Grèce pourrait devenir le nouveau tigre européen (en quittant l'euro)

Un économiste imagine le scénario rêvé d'une Grèce redynamisée par sa sortie de la zone euro… et d'une Europe qui n'en finit pas de sombrer.

Si le scénario d'une sortie de la Grèce de la zone euro est toujours catégoriquement écarté par les responsables européens, ce n'est certainement pas cette tribune publiée dans le Times qui les fera changer d'avis.

Le chef économiste du groupe HSBC, Stephen King, y imagine le scénario d'une Grèce devenue un tigre économique pas plus tard qu'à la fin 2015. Une fois libérée de ses liens avec l'Europe, grâce aux nouveaux investissements de la Chine et de la Russie, la Grèce deviendrait alors un carrefour entre l'Asie, l'Europe du Sud et une Afrique du Nord boostée par l'ouverture du printemps arabe.

Dans le même temps, Stephen King prophétise une descente aux enfers d'une zone euro réduite à 16 pays, où la politique d'austérité imposée par l'Allemagne échouerait. L'Italie et l'Espagne, au bord du précipice, demanderaient alors un scénario de sortie "à la grecque".

Angela Merkel serait alors forcée de reconnaître l'erreur commise en laissant tomber la Grèce, car les coûts d'un sauvetage étaient bien inférieurs aux bénéfices attendus. L'Allemagne devrait alors se réduire à accepter l'union fiscale et les transferts financiers qu'elle avait toujours refusés à la Grèce, sous peine de voir la zone euro s'écrouler – et son industrie ravagée par un retour au Mark.

La morale de ce scénario ? Que ceux pensent qu'une sortie de la Grèce de l'euro règlera la crise se méprennent. C'est peut-être la solution idéale pour la Grèce, mais pas pour la zone euro.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !