1457 euros : le coût de la faillite de la Grèce, pour chaque foyer fiscal français soumis à l’impôt sur le revenu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
La Tribune fait le calcul des pertes françaises en cas de faillite de la Grèce.
La Tribune fait le calcul des pertes françaises en cas de faillite de la Grèce.
©Reuters

Happy Hour Atlantico

1457 euros : le coût de la faillite de la Grèce, pour chaque foyer fiscal français soumis à l’impôt sur le revenu

Chaque soir de la semaine avant de quitter le bureau, les 3 chiffres du jour pour briller en société... ou à la machine à café.

 Timetosignoff.fr

Timetosignoff.fr

Timetosignoff.fr, c'est l'email qui tous les soirs résume l'actualité du jour et en deux minutes fait de vous la personne la mieux informée de votre entourage.

Voir la bio »

A propos de la Grèce dont les principaux partis se sont mis d’accord aujourd’hui sur des mesures d’accentuation de la rigueur, La Tribune fait le calcul des pertes françaises en cas de faillite du pays : aides directes de la France à la Grèce (via BCE et, marginalement, FMI) 11,8 Mds€, renflouement nécessaire de la BCE après défaut grec (part française) : 15,9 Mds euros, total 27,7 Mds euros soit 424,61 euros par Français ou 1457 euros par foyer fiscal soumis à l’impôt sur le revenu

A propos de Nicolas Sarkozy qui dans une interview à paraître ce week-end dans le Figaro Magazine se déclare opposé au mariage homosexuel parce qu'il "ouvrirait la porte à l'adoption" et qu’ "en ces temps troublés où notre société a besoin de repères, je ne crois pas qu'il faille brouiller l'image de cette institution sociale essentielle qu'est le mariage", en Europe, 7 pays autorisent le mariage homosexuel : les Pays-Bas, la Belgique, l'Espagne, la Suède, la Norvège, le Portugal et l'Islande

A propos de la grève des pilotes d’Air France qui depuis 3 jours conduit la compagnie à annuler ses vols… un porte parole d’Air France déclare que le coût du mouvement s’élève de 8 à 10 millions d’euros par jour pour le transporteur qui outre les indemnisations des passagers doit supporter le coûts des centres d'appels et des 170 000 sms envoyés au passagers

A lire sur Timetosignoff.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !