Zap'Éco - Geoffroy Roux de Bézieux, Medef : "Les entreprises et les salariés doivent s’adapter en permanence" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef.
Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef.
©

Le Zap'Éco

Zap'Éco - Geoffroy Roux de Bézieux, Medef : "Les entreprises et les salariés doivent s’adapter en permanence"

Geoffroy Roux de Bézieux était l’invité de France Info ce matin. Le vice-président du Medef était interrogé sur les nombreux plans sociaux qui ont fait irruption dans l’actualité ces derniers jours : FagorBrandt, La Redoute, Alcatel… Pour Geoffroy Roux de Bézieux, difficile de dire s’il s’agit d’un syndrome de la crise : « ces plans sociaux sont spectaculaires mais c’est l’écume des choses. La crise ne s’aggrave pas mais c’est vrai que l’on n’en sort pas non plus. Il y a bien une petite reprise technique mais ce n’est pas une reprise qui va créer des emplois tout de suite. Les entreprises n’ont pas les marges qui permettent les investissements d’aujourd’hui, donc les emplois de demain ». 

Selon le n°2 du Medef, la clé c’est l’adaptation. « On parle de La Redoute, mais regardez son concurrent dans le Nord. Les 3 Suisses se sont complètement réinventés, c’est devenu le premier prestataire en e-logistique en France » explique-t-il. « Les entreprises et les salariés doivent s’adapter en permanence. C’est compliqué à entendre car ça oblige à innover en permanence. C’est le rôle des chefs d’entreprise, c’est aussi le rôle des syndicats d’accepter cela ». Pour Geoffroy Roux de Bézieux, malgré cette « économie de mutation qui souffre », d’autres secteurs « fonctionnent bien comme l’aéronautique, le luxe, internet, le e-commerce ». La vidéo dans quelques minutes.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE ÉDITION ATLANTICO BUSINESS]
[NOUS SUIVRE SUR TWITTER]    [LIKER NOTRE PAGE FACEBOOK]


Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !