Frédéric Cuvillier sur la grève à la SNCF : "La réforme ferroviaire est indispensable pour stabiliser la dette du système" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Frédéric Cuvillier défend "la nécessité absolue de stabiliser la dette du système ferroviaire" qui pourrait atteindre en dix ans "80 milliards"
Frédéric Cuvillier défend "la nécessité absolue de stabiliser la dette du système ferroviaire" qui pourrait atteindre en dix ans "80 milliards"
©

Le Zap'Éco

Frédéric Cuvillier sur la grève à la SNCF : "La réforme ferroviaire est indispensable pour stabiliser la dette du système"

Le Replay

Frédéric Cuvillier était l’invité de RMC ce matin. Le secrétaire d’État aux transports revenait sur les mouvements de grèves concernant la SNCF d’une part, et les taxis d’autre part.  Sur les taxis, le secrétaire d’État dénonçait une "concurrence pas loyale qui s’instaure" à cause des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC). Ce pourquoi il a annoncé qu'"une procédure a été ouverte par la [Direction générale de la] Concurrence et la répression des fraudes contre Uber", entreprise de VTC dans le collimateur des chauffeurs de taxis et du gouvernement. Sur la grève à la SNCF contre le projet de réforme ferroviaire, Frédéric Cuvillier rencontrera les syndicats "dès demain matin", même s'il souligne que "toutes les organisations syndicales n’ont pas appelé à la grève". "Je veux leur donner le temps pour expliquer qu’ils doivent être partenaires parce que la réforme est indispensable". Une réforme que le secrétaire d'État souhaite à cause de "la nécessité absolue de stabiliser la dette du système ferroviaire", qui s’accroît de "3 milliards d’euros supplémentaires chaque année sans rien faire" et qui forme un "paquet de 40 milliards qui peut devenir en 10 ans 80 milliards", détaille-t-il. Frédéric Cuvillier assure que "les statuts [des cheminots] ne sont pas concernés par cette réforme." 

Qui a dit ? 

"il y a des exploitants qui opèrent et un gouvernement qui doit orienter la politique"

Réponse : Pierre-Franck Chevet, président de l’Autorité de Sûreté nucléaire sur BFM Business. Il s'exprimait pour expliquer le rôle de l'Etat en matière d'énergie nucléaire et la place qu'occupe EDF ou Areva. "EDF a demandé si on pouvait rallonger la durée de vie des centrales. Les centrales nucléaire ont été créé à l’origine pour 40 ans. 28 centrales ont plus de 20 ans. Le rôle de chacun doit être clair. J’ai un rôle d’autorité et de sûreté". 

Le Tweet 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !