Chirac : l'humour corrézien est à prendre au sérieux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Chirac : l'humour corrézien 
est à prendre au sérieux
©

CONFIDENTIEL

Chirac : l'humour corrézien est à prendre au sérieux

Jacques Chirac et François Hollande ont été aperçus il y a quelques jours, ostensiblement attablés à la terrasse d'un bar de Paris, alors que le "soutien" apporté par l'ancien président au candidat socialiste continue de faire polémique.

Jacques Chirac a vraisemblablement un sens de l'humour très politique.

L'ancien chef de l'Etat a en effet été aperçu il y a peu à la terrasse d'un bistrot parisien où il prenait un verre avec... François Hollande. Avant donc la prise de position de l'ancien chef de l'Etat en faveur de son adversaire politique, mais compatriote corrézien.

Samedi 11 juin dernier lors de leur visite conjointe du Musée de Saran, en Corrèze, Jacques Chirac s'est en effet laissé aller à dire qu'il "voterait pour Hollande" lors de la prochaine élection présidentielle, si Juppé ne se présentait pas. Une déclaration confirmée à deux reprises devant les caméras.

Une sortie qui ne doit rien au hasard, selon un ancien proche de Jacques Chirac. Après avoir écrit dans le deuxième tome de ses Mémoires qu'il considérait François Hollande comme un "homme d'Etat", l'ancien président de la République multiplie les apparitions complices avec le président du Conseil général de la Corrèze. 

Même fatigué, son soutien pour le candidat à la primaire PS est "ostensible", selon cette même source, et sa sortie de samedi n'a rien de surprenant. Elle est dans le "style Chirac", ou l'art de gêner ses propres amis...

Les connaisseurs de la vie locale corrézienne se plaisent à dire que la proximité entre les deux hommes doit beaucoup à... Bernadette, conseillère générale de Corrèze, qui semble entretenir également des relations plus que cordiales avec François Hollande. Le président du département n'hésite ainsi pas à lui envoyer une voiture du conseil général lorsqu'elle descend en train, pour la chercher à la gare et la conduire chez elle, entre autres attentions particulières...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !