France Télévisions : la candidature de Marie-Christine Saragosse plombée par les syndicats de France Médias Monde ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Marie-Christine Saragosse
Marie-Christine Saragosse
©Reuters

Amour vache

France Télévisions : la candidature de Marie-Christine Saragosse plombée par les syndicats de France Médias Monde ?

Marie-Christine Saragosse pourra-t-elle maintenir sa candidature à la tête de France Télévisions ? Si la CFTC lui adresse quelques bons points pour son action à la tête de France 24 et RFI, FO est beaucoup plus critique. Voilà qui risque de rendre perplexe le CSA.

Gilles Gaetner

Gilles Gaetner

Journaliste à l’Express pendant 25 ans, après être passé par Les Echos et Le Point, Gilles Gaetner est un spécialiste des affaires politico-financières. Il a consacré un ouvrage remarqué au président de la République, Les 100 jours de Macron (Fauves –Editions). Il est également l’auteur d’une quinzaine de livres parmi lesquels L’Argent facile, dictionnaire de la corruption en France (Stock), Le roman d’un séducteur, les secrets de Roland Dumas (Jean-Claude Lattès), La République des imposteurs (L’Archipel), Pilleurs d’Afrique (Editions du Cerf).

Voir la bio »

Alors out, Marie-Christine Saragosse, pour la présidence de France Télévisions ? Jusqu’à ces derniers jours, la patronne de France Medias Monde (France 24 et RFI) pouvait faire partie des favoris pour la course à la présidence de France Télévisions. D’autant qu’elle semblait avoir les faveurs de François Hollande et que le CSA n’était pas dit-on insensible à sa candidature. Or, deux communiqués l’un de FO, l’autre de la CFTC risquent de rebattre les cartes dans une course qui compte, ne l’oublions pas, d’autres outsiders très sérieux. Pour être clair, ces prises de position pourraient obérer les chances de l’ancienne membre du cabinet de Catherine Tasca. Le communiqué de FO, très critique, du genre, "elle a échoué dans beaucoup de domaines",  ou "elle s’est employée à ne pas faire de vagues" ne peut que produire un mauvais effet sur les membres du CSA, à la recherche dit-on, pour France Télévisions, d’un véritable capitaine d’industrie. Du côté de la CFTC c’est plutôt l’amertume qui domine, le syndicat chrétien ne se privant pas de rappeler que Marie–Christine Saragosse, en janvier dernier, "assurait droit dans les yeux qu’elle n’avait aucunement l’intention de briguer la présidence de France Télévisions." Mais la CFTC n’hésite pas à donner un bon point à Marie-Christine Saragosse qui "sous son impulsion a permis à l’entreprise de connaitre de beaux succès d’audience et de notoriété." Avec le jugement de la CFTC, le CSA peut très bien se dire en substance : "la présidente sortante de FMM n’a pas mal réussi. Laissons-là poursuivre sa tâche." En lisant le jugement péremptoire de FO, les membres du CSA peuvent être tentés de penser en substance "Ah non ! Marie-Christine Saragosse n’est pas forcément la bonne personne pour prendre la tête de France Télévisions"… Constat terrible dans les deux cas qui pourrait contraindre Marie Christine Saragosse à rester  à France Medias Monde. Par avance, dès le 26 mars, cette dernière,  dans une lettre adressée aux salariés de FMM commençant par " Chers toutes et tous", avait  justifié ainsi sa candidature, après  une autocongratulation à laquelle elle avait associé ses troupes : "Alors donc pourquoi  prendre le risque de quitter une telle équipe ? D’abord, je m’y autorise parce que je sais notre entreprise désormais solide. Ensuite, parce que je crois à l’absolue nécessité d’un secteur public, et plus encore, d’un service public audiovisuel fort. C’est l’engagement de toute ma vie professionnelle. Or le service public  ne peut pas aller bien si France Télévisions ne donne pas toutes sa mesure. Nous sommes tous dépendants les uns des autres."  Quel candidat ne souscrirait pas à une telle profession de foi ?

 
 
 
 
 
 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !