Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !
©LOIC VENANCE / AFP

Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

Mais dans un moment d'égarement il commanda une taille XXL. Beaucoup trop large pour lui.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Dans les livres d'Histoire du XXIIe siècle, on pourra lire la notice suivante concernant Emmanuel Macron.  

Il fut souverain des Français de 2017 à 2022. Ce roi n'était pas un roi fainéant. Il bougeait et s'agitait sans cesse.  

À ses sujets il annonçait toujours du nouveau.  Il ne se passait pas un jour sans qu'il procède à un changement.  Cette fébrilité laissait les Français ébahis et admiratifs.  Ils ne tarissaient pas d'éloges sur Emmanuel le bien-aimé.  C'était un cri unanime: "Avec lui, on ne s'emmerde jamais".

En tant que souverain, rien de ce qui était souverain ne lui était étranger. Pendant longtemps, il avait été contraint de dissimuler cette passion. Ses alliances européennes et mondiales qu'il tenait de ses prédécesseurs l’obligeaient à se taire. Et, le pauvre, il en souffrait.

Puis arriva une crise sanitaire qui lui permit de se libérer de ses chaînes. La France étant une monarchie élective, il lui avait fallu faire campagne pour être élu. Afin de séduire les Français, il s'était offert à leurs yeux en tenue décontractée: polo, chemise ouverte... Devenu roi, il opta plus sagement pour le costume cravate.

Confronté à la crise, il comprit que l'heure était grave. Il se souvint d'un certain Montebourg qui en son temps poussait de puissants cocoricos: "Nous sommes en guerre, que dois-je faire?", lui demanda-t-il.

Le Seigneur de Montebourg lui répondit: "Majesté, il vous faut revêtir une tenue de combat!". Emmanuel Macron perplexe: "Une armure?". "Mais non, Sire, une marinière à 100% française. Il y en a de très belles en Bretagne, chez Armor Lux". Le souverain passa commande. Et ravi de cette publicité inespérée, Armor Lux ne le fit pas payer.

Habillé ainsi d'une marinière, le souverain s'adressa à son bon peuple. Avec cette phrase qui passa à la postérité: "La France doit recouvrer sa pleine souveraineté". Mais, comme on vous l'a dit, il s'était fait livrer une marinière XXL. Et les Français -peuple indocile et rebelle- s'écrièrent: "Qu'est-ce qu'il est mal fringué le roi!"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !