Enfin le voile pour toutes ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Les magasins H&M, internationalement connus et fort bien implantés à Paris, ont mis le voile à l’honneur.
Les magasins H&M, internationalement connus et fort bien implantés à Paris, ont mis le voile à l’honneur.
©Reuters

Fashion

Enfin le voile pour toutes !

Vous hésitiez ? Vous ne saviez pas où vous en procurer ? Il est maintenant à votre portée.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Anne Hidalgo voulant saluer les nouveaux migrants leur a adressé un tweet de bienvenue en arabe. Marine Le Pen, bondissant sur cette occasion – du pain béni pour elle – lui a aussitôt conseillé de s’acheter un voile. Il est hors de question de s’immiscer dans la querelle qui oppose ces deux dames : je manque d’éléments d’appréciation. Je ne parle pas arabe. Et je ne suis pas non plus versé dans les arcanes de la langue frontiste.

Il n’empêche que sur un point, Marine Le Pen n’a pas tort : le voile, c’est furieusement tendance, in et à la mode. A telle enseigne que les magasins H&M, internationalement connus et fort bien implantés à Paris, ont mis cet accessoire vestimentaire à l’honneur. Il figure dans le dernier catalogue de la marque : une musulmane bien sous tous rapports, la tête recouverte d’un long voile aux motifs voisins de ceux du keffieh palestinien.

Si Anne Hidalgo est en quête d’un voile, elle sait dorénavant où se rendre. On la voyait mal, en effet, aller s’achalander à Barbès ou dans je ne sais quelle lointaine banlieue du 93. Pour ma part, jouissant de nombreuses compagnes, j’en ai acheté de toutes les couleurs. Comme la Maire de Paris est brune, le vert pomme lui ira à ravir. Elle gardera celui façon keffieh pour les manifestations en faveur de Gaza.

Il ne faut pas négliger non plus l’impact de la pub qui accompagne le voile. Il y est dit « habillez-vous de toutes les couleurs », « mariez le rose et le rouge ». Vous entendez Mme Hidalgo « le rose et le rouge » ? Vous et Mélenchon ! Une liaison harmonieuse, quoique dangereuse. Quel couple enviable vous feriez… Rien à voir avec le très mièvre duo Filippetti-Montebourg. Oui Mme Hidalgo, allez chez H&M. En plus, c’est à quelques minutes à pied de l’Hôtel de Ville où vous travaillez. 

Vous pourrez même vous y rendre le dimanche grâce à Emmanuel Macron qui, faisant fi du repos dominical, a autorisé l’ouverture ce jour-là de certains magasins. Comme vous êtes de gauche et lui pas, vous avez ferraillé contre son projet. Mais c’était avant que vous appreniez que H&M avait enrichi son catalogue.

On pourrait penser que les propriétaires d’H&M se sont convertis à l’Islam. Ou alors qu’ils ont reçu des menaces circonstanciées d’un groupe djihadiste leur enjoignant d’élargir leur offre vestimentaire. Tel n’est sans doute pas le cas. Les propriétaires d’H&M sont des hommes d’affaires. Ils cherchent à augmenter leurs bénéfices. Les prospectivistes à leur service ont calculé que le marché du voile allait être un des plus juteux car la France était, par certains aspects, le prolongement du Proche Orient.

Et pour les hommes, rien ? Il n’y en aurait que pour les femmes ? C’est une lacune qui sera bientôt comblée. La Samaritaine, où l’on trouvait tout, ayant disparu, c’est le BHV qui va relever ce défi commercial. Il se murmure que ce magasin va ouvrir un rayon avec des kalachnikovs…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !