Macron va-t-il poser avec Nemo sur sa prochaine affiche électorale ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le président Emmanuel Macron et son chien Nemo avant une rencontre avec le ministre allemand des Affaires étrangères à l'Elysée, le 30 août 2017.
Le président Emmanuel Macron et son chien Nemo avant une rencontre avec le ministre allemand des Affaires étrangères à l'Elysée, le 30 août 2017.
©ALAIN JOCARD / POOL / AFP

Wouaf ? wouaf !

Macron va-t-il poser avec Nemo sur sa prochaine affiche électorale ?

Oui car ça peut rapporter des voix…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le président de la République est l’homme le plus occupé du monde. Mais il a toutefois trouvé le temps de se rendre ce lundi dans un refuge de la SPA. Il aime - nous ne le contesterons pas – les animaux. Et il aime aussi les voix du parti animaliste qui a fait 2,2% aux dernières élections européennes !

Nous avons en France 30 millions d’amis : chiens, chats, hamsters, canaris. Hélas, ils ne votent pas car sinon la victoire envisageable de Macron se transformerait en véritable plébiscite.

De tous ces amis, celui que Macron préfère, c’est Nemo, un labrador fidèle. Il est traité comme un roi, choyé, caressé. Et les cuisiniers de l’Elysée lui mitonnent de délicieux petits plats.

Nemo posant sur l’affiche avec Macron, ça aurait de la gueule ! Et ça rapporterait 2,2% des suffrages. Marine Le Pen, elle, s’affichera avec ses chats. Mais le combat s’annonce inégal. Nemo ne fera qu’une bouchée du matou d’extrême droite.

À Lire Aussi

Qui a peur d’Éric Zemmour ? Les Républicains pétochards

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !