EDF : 30 euros de plus sur votre facture d’électricité... et les 9 autres infos éco du jour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L’augmentation prévue par le projet d'arrêté tarifaire d’électricité du gouvernement que devront payer les abonnés EDF à partir de ce mois de juillet.
L’augmentation prévue par le projet d'arrêté tarifaire d’électricité du gouvernement que devront payer les abonnés EDF à partir de ce mois de juillet.
©

Les 10 infos éco du jour

EDF : 30 euros de plus sur votre facture d’électricité... et les 9 autres infos éco du jour

1. EDF : 30 euros de plus sur votre facture d’électricité. Et plus 45 euros pour les consommateurs professionnels. C’est en moyenne l’augmentation prévue par le projet d'arrêté tarifaire d’électricité du gouvernement que devront payer les abonnés EDF à partir de ce mois de juillet. Une information révélée ce matin par Le Parisien. Une hausse qui est la conséquence directe d'une décision du Conseil d’Etat. Ce dernier avait invalidé, il y a quelques semaines la décision du gouvernement de limiter à 2% la hausse de l'électricité.

Ségolène Royale, la Ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, dément "catégoriquement" ces informations sur Twitter

 

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

 

2.  L'Etat va réaliser 8 milliards d'euros d'économie l'an prochain. C'est ce qu'affirme Michel Sapin indiquant que cela permettra de ramener le déficit à 3% du PIB. Pour cela, le ministre des Finances va envoyer dans les prochaines semaines ses lettres plafonds fixant le cadre budgétaire pour chaque ministère. "On ne sera pas dans de l'élucubration ou de la promesse, ce sera vraiment effectif." déclare Michel Sapin.

3. Cadres : Les recrutements vont repartir en 2015. L'APEC estime, dans une étude publiée ce vendredi, que les recrutements de cadres vont repartir dès l'an prochain. L'Association pour l'Emploi des Cadres table sur 181.900 embauches  en 2014 contre 163.200 cette année.

4. Déficit : Le FMI estime que la France va rater ses objectifs. Dans son rapport annuel sur l'économie française publié jeudi, le FMI estime que les économies budgétaires prévues par le gouvernement risquent de ne pas être totalement réalisées en raison des résistances au sein de la population et d'une croissance économique plus faible que prévu par l'exécutif.

5. Compte pénibilité : "Pas de recul" estime François Rebsamen. Le ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social a expliqué aux Echos que "les droits des salariés s'ouvriront à partir du 1er janvier 2015"

6. Thierry Peugeot écarté du conseil de surveillance de PSA. L'homme représentait les Etablissements Peugeot Frères (EPF) mais avait critiqué dans la presse la stratégie de rapprochement avec Dongfeng. C'est ça sœur, Marie-Hélène Roncoroni qui le remplacera.

7. Les députés Allemands adoptent leur salaire minimum. A 8,50 euros brut par mois, le salaire minimum a été adopté hier à une très large majorité des députés du Bundestag (535 votes pour, 5 contre).

8. BMW lance la construction d'une usine au Mexique. Installée de San Luis Potosi, dans le centre du pays, elle permettra d'accueillir la fabrication de véhicules dès 2019. Coût de l'opération : 1 milliard de dollars.

9. Norwegian Air commande des A320 Neo. C'est ce qu'affirme son directeur général au Wall Street Journal indiquant que la commande totale porte sur 20 appareils : à la fois des Boeing 787 et des AirbusA320 Neo.

10. Le Choco BN entre en bourse. United Biscuits, le biscuitier britannique, le biscuitier britannique qui a racheté en 1997 la fameuse marque française de biscuits chocolatés BN, va s’introduire en Bourse d’ici au premier semestre 2015. Le principal site français se situe à Vertou, en banlieue nantaise, et emploie près de 400 salariés. 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !