Du côté de chez Mélenchon on aime la guillotine… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Luc Mélenchon s'exprime lors d'une conférence de presse.
Jean-Luc Mélenchon s'exprime lors d'une conférence de presse.
©THOMAS COEX / AFP

Faut que ça saigne

Du côté de chez Mélenchon on aime la guillotine…

Des têtes qui roulent dans un panier c’est jouissif.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

De la Révolution, Clémenceau disait «  c’est un bloc ». Mais dans ce bloc on peut choisir. Il y a les figures attachantes de Mirabeau, de Camille Desmoulins, de Danton, de Madame Roland.

Avant de mourir sur la guillotine, dressée pour lui par Robespierre, Danton s’adressa ainsi au bourreau : « Tu montreras ma tête au peuple, elle en vaut la peine ». Une très belle phrase passée à la postérité.

Pas de quoi émouvoir les Insoumis, eux, ils en pincent pour Robespierre, l’artisan de la Terreur. Le 21 janvier 1793, Louis XVI fut guillotiné. Une bonne chose pour les mélenchonistes. L’un d’entre eux, Antoine Léaument, député LFI, a ricané. « Le 21 janvier, j’ai vu pleurer des membres du RN. Louis Capet était un traître à la patrie. Vive la Révolution ! Vive la République ! Être patriote, c’est ça ! ».

Si le patriotisme se mesure au sang d’innocent qui doit couler, alors Antoine Léaument est un grand patriote. Rappelons que Louis XVI fut un roi débonnaire et pacifique. Son exécution fut une faute et un crime. 

À Lire Aussi

« Sardou, ta gueule »

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !