DSK au 20h : un (très) com’ back ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
DSK au 20h : un (très) com’ back ?
©

Media training

DSK au 20h : un (très) com’ back ?

Dominique Strauss-Kahn ce soir sur TF1 dans le JT de 20 heures. Un média trainer se risque à quelques pronostics.

Daniel  Murgui-Tomas

Daniel Murgui-Tomas

Daniel Murgui-Tomas est média trainer. Il enseigne également au Celsa et à l'IEP de Grenoble. Son blog ici. .

 

Voir la bio »

Atlantico : Que va dire DSK, quels seront selon vous les éléments de langage adoptés par l'ancien directeur du FMI ?

Daniel Murguy-Tomas : Difficile pour un média trainer dont le métier est d'accompagner principalement sur la forme, d'anticiper sur le fond du discours que choisira de tenir ce soir DSK. Néanmoins, je m'interroge comme vous sur la "posture" qu'il va adopter. Une prestation TV réussie demande en effet de "faire corps" avec son message.  Je pense que ses avocats à la sortie du tribunal le 23 août dernier nous ont donné une piste en déclarant « qu'un homme ne peut se résumer à une erreur de jugement ». Je m'attends à ce qu'il "fasse profil bas". L'objectif pouvant être de reconnaître qu'il est un séducteur invétéré, mais en aucun cas un homme violent.  Le fait que dans l'affaire Tristane Banon il aurait admis (selon L'Express.fr) avoir voulu embrasser la jeune journaliste, plaide pour une attitude à "l'américaine" où faute avouée en public est quasi pardonnée. Sinon, un media training se doit d'aborder tous les thèmes possibles d'une interview. Pour l'ex patron du FMI, outre ses frasques sexuelles il devrait être question au 20h de TF1 un peu de la primaire PS (sur laquelle à mon sens il ne fera guère de commentaires) et d'avantage de la crise internationale.


Quant au ton, on se souvient d'exercices "comparables", Frédéric Mitterrand, Dominique Baudis.... Quel ton adoptera-t-il selon vous ?


Dans le mediatraining que je pratique, la recherche du "ton juste" est, après un travail sur le Message et le Diagnostic des talents, l’un de mes principaux axes de travail. Simplement, les situations que vous évoquez non rien à voir entre elles. Frédéric Mitterrand se devait de sauver son maroquin (si j'ose dire). Dominique Baudis se devait de sauver son honneur. Le parallèle que j'établirai pour DSK serait plutôt avec Jean-Luc Delarue. Car lui aussi a eu un comportement répréhensible au regard de la loi. Et, si la justice ne s'est pas encore prononcée, son mea culpa suivi d'une tournée anti drogue, a permis à cet animateur de retrouver le chemin des plateaux TV. C'est en ce sens que je parle d'attitude à l'américaine. Dimanche ce n'est pas le brillant professeur d'économie qui parlera, mais « Monsieur tout le monde ». Pour reconquérir le cœur des français DSK doit montrer qu'il est comme vous et moi. Je veux dire par là que ça peut arriver à n'importe qui d'avoir une aventure extra conjugale et que ça ne fait pas de vous un criminel pour autant. Surtout, il se doit de retrouver une proximité avec le peuple, en faisant par exemple oublier ses pâtes aux truffes hors de prix. Cela a d'ailleurs commencé par les images de son retour en France le montrant poussant lui même son chariot à bagages à l'aéroport. Je ne m'attends donc pas à entendre un donneur de leçon à propos de la crise financière. C'est plutôt une confession que devrait recueillir Claire Chazal. Celle d'un homme prêt à présenter des excuses aux Français pour son comportement, mais qui aura également besoin de revenir sur les souffrances qu'il a enduré. Après tout, DSK est un rescapé de la mort médiatique !


Pourquoi selon vous, Dominique Strauss Kahn a-t-il choisi le journal de TF1 ?

J'ai lu qu'il a préféré TF1 à France 2 parce que la chaîne publique aurait beaucoup trop accordé de place au traitement de l'affaire Banon. Au delà, je vois deux raisons de bons sens. La Une fédère plus de téléspectateurs à cette heure que sa concurrente, ensuite c'est une femme qui va l'interviewer. Et cela c'est très important pour la reconstruction de son image publique. Et puis aussi, je l'évoquais précédemment, les qualités d'empathie de Claire Chazal peuvent adoucir ce qui s'annonce de toute manière comme une épreuve pour lui.


Globalement, que pensez-vous du communiquant DSK ? Avez-vous confiance en sa reconquête médiatique ?

DSK est un pédagogue né. Il a fait sien depuis bien longtemps le précepte de Sénèque : "Penser en stratège, parler en homme du peuple". Ce qui a très vite fait de lui un bon client pour les médias. Je me souviens en 2005 lors de l'affaire de l'appartement de fonction d'Hervé Gaymard, comment il avait mis par deux fois KO le ministre des finances lors d'un face à face en direct sur France 2. Ce sont d'ailleurs ses mêmes talents qui lui ont permis en 1989 de faire la connaissance d'Anne Sinclair, lorsqu'il eut à débattre en duplex avec Dominique Perben dans l'émission Questions à domicile.  Les détails sur son enfance racontés dans la biographie que vient de lui consacrer Michel Taubmann  nous donnent des clefs pour comprendre cette intelligence aiguisée. Il est passionnant d'y apprendre qu'à l'inverse des familles chrétiennes où les enfants ne devaient pas prendre la parole, chez les Strauss-Khan ils étaient incités à porter la contradiction à leurs parents. Et ce au nom d'un raisonnement qui trouve son inspiration dans l'étude du Talmud et qui s'appelle le pilpoul. Donc plus que dans une reconquête, je suis confiant dans la capacité de résilience médiatique de Dominique Strauss-Khan.


Qui entoure, forme, entraîne DSK ? Euro RSCG, Anne Sinclair ?


Question rhétorique, ses bases -nous venons de le voir- sont solides et remontent à sa prime jeunesse. Je sais que l'un de mes confrères, ex grande signature de la radio, a formé DSK en media training il y a plusieurs années.  Concernant Euro RSCG, je pense que leur approche est globale et qu'ils accompagnent l'ancien directeur du FMI dans tous les aspects de son image publique.  Reste le rôle joué par Anne Sinclair. D'une certaine manière sa femme est aussi sa maitresse... d'école en matière de préparation à l'interview TV. Un drôle de clin d'oeil du destin où à présent chez les Strauss-Khan c'est tous les jours  "Mediatraining à domicile". Avec Anne au micro et Dominique comme unique invité.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !