Dirigeants, 5 conseils pour faire passer la pilule du contrôle de gestion à vos salariés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Dirigeants, 5 conseils pour faire passer la pilule du contrôle de gestion à vos salariés
©Flickr

Gloups.

Dirigeants, 5 conseils pour faire passer la pilule du contrôle de gestion à vos salariés

Souvent mal considéré, mais d'une aide précieuse pour les entreprises, le contrôle de gestion est un passage obligé pour plus d'une. Il est donc temps de se défaire de l'image de petit expert comptable psychorigide et froid qui colle à la peau des contrôleurs de gestion. Dirigeants d'entreprise, voici 5 arguments à mettre en avant pour permettre à vos salariés de mieux accepter ce moment.

Catherine Dubois

Catherine Dubois

Catherine Dubois se charge de l'audit, l'accompagnement et la formation auprès des TPE et PME pour tout ce qui concerne la gestion et l'organisation des administrations.

Voir la bio »

Le contrôleur est dans l’analyse, pas dans la répression

Le mot "contrôle" est bien souvent associé à de la répression et les salariés pensent généralement que le rôle du contrôleur est de vérifier s’ils ont bien travaillé. Pour qu’il soit mieux perçu, il faut en retourner la définition en l’associant davantage à de l’analyse que de la répression, le démystifier en somme. Le contrôleur de gestion aide les entreprises à mettre en place leur budget et leur tableau de bord, mais pas uniquement. Il est également là pour les accompagner, trouver ce qui ne va pas mais surtout chercher avec elles des axes d’amélioration.

Le contrôleur fait économiser de l’argent à l’entreprise

En aidant les chefs de service à monter leur budget prévisionnel, le contrôleur de gestion leur fait gagner du temps, mais fait également faire des économies à la société puisqu’il a une vue d’ensemble de toutes les dépenses. Pour cela, il propose aux chefs de services d’identifier eux-mêmes les indicateurs qui leurs semblent importants, en fonction du type d’activité. Pour un magasin, il peut par exemple s’agir de la gestion des stocks, à savoir s’ils sont en abondance ou non. En fonction des résultats de l’année précédente, la gestion peut être améliorée pour éviter le gaspillage et gagner en compétitivité. Le contrôleur de gestion réalise aussi des études ponctuelles de coûts sur l’ensemble de l’entreprise et peut proposer des politiques d’achat de matériel plus économiques, par exemple. Tout l’argent économisé par la société pourra donc être investi différemment par les dirigeants, au profit des salariés entre autres choses.

Le contrôleur favorise la communication entre les services

C’est l’aspect plus "social" de son travail : il promeut les échanges avec les autres services dans l’optique d’une meilleure compréhension des besoins de chacun. L’objectif à mettre en avant ici est le partage de la visibilité d’un service avec les autres pour développer l’esprit d’entreprise et de collaboration. Pour y parvenir, le contrôleur de gestion préconise généralement de mettre en place des réunions une fois par mois au minimum, animées par les dirigeants de la société. Elles ont pour vocation d’instaurer un climat de confiance entre les différents services qui peuvent tous participer et apporter les informations nécessaires à la bonne compréhension des dysfonctionnements que peut connaître l’entreprise. Ces réunions servent également à mettre en évidence le bon travail effectué, favorisant la cohésion d’équipe et le dialogue.

Le contrôleur participe à la clôture de bilan annuelle

Dans les moyennes et grandes entreprises, c’est le contrôleur de gestion qui se charge de mener l’opération d’inventaire, ce qui permet de fiabiliser les procédures et s’assurer qu’elles soient bien respectées, avant l’arrivée du Commissaire aux comptes. Ce dernier vérifie que l’inventaire a été correctement fait et si ce n’est pas le cas, il le fait lui-même et facture cette intervention à l’entreprise. Il s’agit-là d’une fonction de contrôle au sens propre du terme qu'exerce le contrôleur de gestion. Le bilan de fin d’année étant obligatoire, il faut bien laisser entrevoir aux salariés que le contrôleur a non seulement une mission d’aide au Commissaire aux comptes, mais aussi à l’entreprise qui ne se verra pas facturer ce service.

Le contrôleur fait gagner du temps aux salariés

Parmi ses missions, il y a celle de la rédaction de procédures écrites. En France, la tradition dans les entreprises est plutôt orale et le contrôleur de gestion doit aider les chefs de services à assurer la pérennité de la transmission des savoirs au départ d’un salarié, que son absence soit de courte durée ou définitive. Il permet à l’entreprise de rédiger des manuels de procédures, mis à disposition de tous et permettant une prise en main plus rapide d’un poste pour un nouvel arrivant. Cela simplifie la vie des salariés et leur apporte une certaine sécurité, puisqu’il n’y a plus de place pour le doute dans certaines procédures, comme savoir ce que l'on fait des factures à la réception du courrier par exemple.

Pauline Leduc

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !