Diktator star : les images de Kim Jong-un assailli par ses femmes soldats en transe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Alors qu'il visitait une artillerie dans la région de Kangon, Kim Jong-un s'est retrouvé entouré de femmes soldats en pleurs.
Alors qu'il visitait une artillerie dans la région de Kangon, Kim Jong-un s'est retrouvé entouré de femmes soldats en pleurs.
©Reuters

Bourreau des coeurs

Diktator star : les images de Kim Jong-un assailli par ses femmes soldats en transe

Le journal officiel du parti travailliste de la Corée du Nord a publié vendredi des photos du jeune dictateur entouré de femmes en larmes. La diffusion de ces images coïncide avec la visite de Barack Obama à Séoul.

Kim Jong-un est populaire auprès de son armée. Alors qu'il visitait une artillerie dans la région de Kangon, le dictateur nord-coréen s'est retrouvé entouré de femmes soldats en pleurs. Comme le fait remarquer le Daily Mail, la diffusion de ces images vendredi coïncide étrangement avec la visite imminente de Barack Obama en Corée du Sud. Ces photos non datées montrent le jeune homme entouré de femmes en uniformes, se disputant l'attention de leur "cher leader", essayant désespérément de le toucher, des larmes de crocodiles au bord des yeux. Elles ont été publiées par le journal officiel du parti travailleur nord-coréen, Rodong Sinmun.

Ces scènes de femmes hystériques massées autour de Kim Jong-un circulent régulièrement dans les médias occidentaux. Elles alimentent "l'image publique" que cherche à véhiculer le gouvernement nord-coréen. La plupart des photos publiées par Rodong Sinmun mettent en scène un Kim Jong-un conquérant passant en revue ses troupes ou bien inspectant l'évolution de projets tels l'installation d'une piste de ski ou d'un camp de vacances pour "enfants brillants". Les images de ce jeudi ont été publiées juste après la diffusion d'un communiqué du gouvernement sud-coréen. Ce dernier déclarait avoir détecté de l'activité près d'une zone sous-marine consacrée aux tests nucléaires en Corée du Nord.

Par ailleurs, Barack Obama est attendu à Séoul ce vendredi. Il devrait y discuter des éventuels moyens de contrôler le programme nucléaire nord-coréen. Dans un récent communiqué, la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré que les Etats-Unis surveillaient Pyongyang de près. "Nous avons prêté attention aux articles faisant état d'une possible activité sur des sites d'expérimentations nucléaires en Corée du Nord" a-t-elle averti, ajoutant : "Nous continuons à demander à la Corée du Nord de ne pas menacer la paix et la sécurité de la région et de se conformer à ses engagements et obligations internationales".

Le mois dernier, après que les Nations unies aient condamné Pyongyang pour avoir lancé des missiles balistiques dans la mer, la Corée du Nord avait prévenu que personne ne l'empêcherait d'expérimenter de nouveaux tests nucléaires. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !