De Charybde en Scylla ? L'idéologie de la transparence est-elle plus dangereuse que la corruption à laquelle elle s'attaque ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
De Charybde en Scylla ? L'idéologie de la transparence est-elle plus dangereuse que la corruption à laquelle elle s'attaque ?
©

Quand le remède est pire que le mal

De Charybde en Scylla ? L'idéologie de la transparence est-elle plus dangereuse que la corruption à laquelle elle s'attaque ?

Suite à l'affaire Cahuzac, plusieurs élus, dont François Fillon, ont décidé de rendre public leur déclaration de patrimoine. Mais certains dénoncent déjà, comme Jean-François Copé, un "numéro de voyeurisme et d'hypocrisie".

André Senik

André Senik

André Sénik est agrégé de philosophie et avoue un passé communiste, version italienne, dans les années 1960.

Son dernier livre : Marx, les Juifs et les droits de l’homme, à l’origine de la catastrophe communiste (Denoël / 2011).

Voir la bio »

Toutes les nouvelles mesures qui aideront les services compétents à empêcher et à punir les fraudes fiscales sont les bienvenues, et d’ailleurs personne ne s’y opposera. Ce n’est pas du tout une raison pour exiger que chacun se mette à nu publiquement, comme si nous n’avions pas le droit de garder pour nous ce qui ne regarde pas les autres.

Il y a donc lieu de distinguer nos secrets (nos mœurs sexuelles quand elles sont licites, les numéros que nous jouons au loto, nos dégoûts culinaires) ; ce que nous devons exposer exclusivement à qui de droit ; et la part de nous que nous devons montrer (notre visage quand nous sortons sur une voie publique).

La rage de la transparence tous azimuts.com est un réflexe évidemment totalitaire qui répond à deux exigences inquisitoriales. La première est de n’avoir absolument rien à cacher de notre intimité derrière la porte des toilettes. La seconde de n’avoir pas trop d’argent de l’avis de ceux qui en ont moinsN’avoir rien à cacher de notre vie privée ? Comme si une personne réelle devait n’être qu’une personne publique. Devrons-nous tous prendre pour modèle Louis XIV, qui s’installait en public sur sa chaise percée ? Sous prétexte que les proches soutiens de DSK ont eu tort de fermer les yeux quand sa vie libidinale, quoique non légalement condamnable, aurait dû le rendre non présidentiable, faudrait-il que chacun de nous expose en permanence ses pratiques et ses orientations sexuelles ? Même les hétérosexuels qui veulent passer pour affranchis devraient faire leur coming out 

Ce qui se passe avec la fortune personnelle est du même ordre, et relève du même réflexe totalitaire. C’est seulement la fortune qui a été acquise illégalement et celle que l’on soustrait illégalement à l’impôt qui doivent être connues et sanctionnes, et elles ne doivent être connues que par qui de droit.Pourquoi diable faudrait-il afficher aux yeux de tous les envieux les biens légalement acquis et imposés ? Pourquoi bon dieu faudrait-il placarder sur sa porte que l’on n’est pas trop riche pour preuve qu’on est vertueux ? L’exposition publique et la mise à l’index des fortunes flatte un sentiment abject et qui a fait ses preuves.

La gauche y tombe dans la mesure où elle n’a pas rompu avec un sur-moi ayant la tête des terroristes de Joseph Fouché et Collot d’Herbois écrivant en 1793 dans l’Instruction de Lyon. "Tout homme qui est au-dessus du besoin doit concourir à ce secours extraordinaire. Cette taxe doit être proportionnée aux grands besoins de la patrie ; ainsi vous devez commencer par définir d une manière large et vraiment révolutionnaire la somme que chaque individu doit mettre en commun pour la chose publique. (…)  Agissez donc en grand : prenez tout ce qu’un citoyen a d’inutile ; car le superflu est une violation évidente et gratuite des droits du peuple. Tout homme qui a au-delà de ses besoins ne peut plus user, il ne peut qu’abuser. Ainsi, en lui laissant uniquement ce qui lui est strictement nécessaire, tout le reste, pendant la guerre, appartient à la République et à ses membres infortunés."

La transparence totale, ainsi que l’égalité totale, sont deux grands folies liberticides qui ont largement fait leurs preuves sanglantes.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !