Cyril Hanouna convoqué par Marlène Schiappa : une faute politique inquiétante de la secrétaire d'Etat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cyril Hanouna convoqué par Marlène Schiappa : une faute politique inquiétante de la secrétaire d'Etat
©PHILIPPE LOPEZ / AFP

Ministre de l'information et des variétés

Cyril Hanouna convoqué par Marlène Schiappa : une faute politique inquiétante de la secrétaire d'Etat

Marlène Schiappa, s'illustre en montant au créneau avec l'animateur Cyril Hanouna. Une nouvelle raison de rire jaune en constatant l'outrepassement de ses fonctions dans les grandes largeurs.

Gilles-William Goldnadel

Gilles-William Goldnadel

Gilles-William Goldnadel est un avocat pénaliste aux prises de position contestataires, président fondateur d'Avocats sans frontières. Il fut le défenseur des accusés dans les affaires Sentier I et Sentier II, ainsi que dans l'Angolagate. Il est l'auteur de Réflexions sur la question blanche et de Le vieil homme m'indigne ! : Les postures et impostures de Stéphane Hessel, parus chez Jean-Claude Gawsewitch. Gilles-William Goldnadel est également secrétaire national de l'UMP aux médias et à la désinformation.

Voir la bio »

Atlantico : Marlene Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes a sollicité un rendez-vous avec Cyril Hanouna après son dérapage homophobe. En quoi peut-il sembler inopportun, pour un membre du gouvernement, de "convoquer" un animateur télé ? Quelles sont les dérives qui pourraient suivre un tel cas ?

Gilles-William Goldnadel : Je m'étonne que Cyril Hanouna, quel que soit les difficultés dans lesquelles il se trouve actuellement, accepte de se faire convoquer au premier coup de sonnette par un membre du gouvernement qui n'a aucune qualité, et je ne vois pas sous quel angle, pour convoquer un animateur d'une télévision privée. C'est une convocation totalement extravagante. Et d'autre part, si il y a vraiment quelqu'un qui est vraiment mal placé pour donner des leçons de moral à monsieur Hanouna ou qui que ce soit d'autre en France, c'est madame Schiappa. Il faut quand même rappeler qui est cette personne ; dans un livre, celle-ci donnait des conseils pour pouvoir obtenir fallacieusement de la sécurité sociale une prise en charge pour des raisons pathologique, notamment en se donnant mauvaise mine. Madame Schiappa est une personne qui tout à la fois souhaite la suppression, au nom de la laïcité, des émissions catholiques du dimanche sur France 2, mais ne voit aucun inconvénient à ce que les femmes musulmanes accompagnent leurs enfants lors d'excursions scolaires. Et enfin, pour couronner le tout, madame Schiappa a trouvé le moyen, dans le cadre d'un article au vitriol, de tirer à boulets rouges sur l'ancien premier ministre Manuel Valls parce qu'il avait eu le malheur de pointer l'antisémitisme dans les quartiers. Où que je tourne mon regard, je ne vois pas où sont les qualités morales, politiques ou intellectuelles qui donneraient un magistère particulier à madame Schiappa pour lancer ces convocations. 

Marlene Schiappa ne contourne-t-elle pas le rôle dévolu au CSA dans cette affaire ? Avec quelles conséquences, aussi bien pour le gouvernement, le CSA, et pour l'animateur lui-même ?

Sans doute. Elle contourne sans doute le rôle du CSA. Mais sur le rôle le CSA lui-même, il y a beaucoup à dire. Vous avez une instance qui a ouvert une enquête en ce qui concerne monsieur Hanouna, en se fondant sur une levée de boucliers importante qui aurait eu lieu à la suite de son émission. Mais il y a également eu une levée de boucliers importante lorsque, sur le service public, Laurent Ruquier avait souhaité la mort du président américain démocratiquement élu, Donald Trump. J'ai moi-même, dans le cadre d'une association, appelé le CSA, et celui-ci ne m'a même pas répondu. Ce dernier a des indignations tout à fait sélectives, et il me semble qu'il devrait être davantage actif lorsqu'il s'agit d'audiovisuel public, et non privé. 

En simples termes d'efficacité, et en prenant en compte que l'animateur tourne cette demande en dérision, quel peut être l'effet produit, comparativement à l'effet recherché par Marlene Schiappa, à savoir, la lutte contre l'homophobie ?

Je pense que quelles que soient les difficultés de monsieur Hanouna, il n'aggraverait certainement pas son cas en refusant de référer à une convocation de la part d'une improbable autorité morale ou politique. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !