Cristiano Ronaldo, le rêve (pas si fou) du PSG, ou comment préparer au mieux l'après Zlatan | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Entre vrais contacts et fausses rumeurs, les chances de voir Ronaldo signer à Paris l’été prochain existent réellement. Selon des proches du dossier, les premiers contacts remontent à l’été 2012.
Entre vrais contacts et fausses rumeurs, les chances de voir Ronaldo signer à Paris l’été prochain existent réellement. Selon des proches du dossier, les premiers contacts remontent à l’été 2012.
©

Bonnes feuilles

Cristiano Ronaldo, le rêve (pas si fou) du PSG, ou comment préparer au mieux l'après Zlatan

Deux fois par an, la période des transferts (le "mercato") met sens dessus-dessous la planète football. Pour beaucoup de supporteurs, c’est le temps du rêve, celui de tous les possibles. De l’autre côté, les représentants des joueurs ou des clubs s’agitent en coulisses pour parvenir à leurs fins dans une opacité que les auteurs ont décidé de percer. Extraits de "Les secrets du mercato dans les coulisses des transferts" de Stéphane Bitton et Antoine Grynbaun, aux éditions Solar 1/2

Antoine Grynbaum

Antoine Grynbaum

Antoine Grynbaum est journaliste sportif indépendant et commentateur de matchs de football. Il a déjà publié Foot et politique, les liaisons dangereuses et La Face cachée du sport aux éditions Gawsewitch.

Voir la bio »
Stéphane Bitton

Stéphane Bitton

Stéphane Bitton, ancien rédacteur en chef de Lequipe.fr, est actuellement rédacteur en chef de Foot123.fr, le site qu'il a créé en mars 2012, et consultant sport sur i-Télé et France Bleu 107.1.
Voir la bio »

Cristiano Ronaldo, l’homme qui chuchote des mots doux…

3 novembre 2015, 22 h 37, stade Santiago Bernabéu. Fin de la rencontre qui a vu le Real Madrid s’imposer difficilement face au PSG (1‑0) en phase de poule de Ligue des champions. L’homme qui murmure ne le fait pas à l’oreille d’un étalon, mais à celle de Laurent Blanc : « Ce que j’ai dit à Blanc est très simple. Il avait été élogieux me concernant et je voulais seulement le remercier pour ses déclarations et lui dire que cela m’avait beaucoup touché », déclarait Cristiano à la chaîne espagnole MEGA début décembre. Selon Le Parisien, cela frise même la déclaration d’amour : « J’aimerais beaucoup travailler avec vous », la tape amicale en zone mixte quelques minutes plus tard entre CR7 et Nasser Al-Khelaïfi confirmant l’opération « charme » mise en place par les dirigeants parisiens à l’attention de l’international portugais. Alors, faut-il porter crédit à la piste menant CR7 tout droit au PSG la saison prochaine ?

Entre vrais contacts et fausses rumeurs, les chances de voir Ronaldo signer à Paris l’été prochain existent réellement. Selon des proches du dossier, les premiers contacts remontent à l’été 2012 entre le clan Ronaldo et le PSG avec, à la clé, une proposition très claire : 18 millions d’euros net annuels et un contrat de cinq ans présentés par le président parisien à l’attaquant du Real. En août 2012, à Monaco, Jorge Mendes, l’agent de Cristiano Ronaldo, et Nasser se retrouvent en marge du tirage au sort de la phase de poule de Ligue des champions. Leonardo, alors directeur sportif du PSG, a été mis de côté, Mendes et le Brésilien ne s’appréciant pas vraiment. L’objectif : faire venir le Portugais à l’été 2013. Les dirigeants parisiens feront connaître leurs intentions sans faire d’offre écrite aux Merengues. Et pourtant, l’opportunité s’est présentée. Lors de la saison 2012‑2013, Florentino Pérez, le président madrilène, a longtemps hésité entre Mourinho ou Ronaldo, les deux hommes en conflit ouvert au sein du vestiaire… Pérez souhaitait remplacer CR7 par Neymar et/ou Bale, mais avec le départ de Mourinho à Chelsea, le Ballon d’or portugais n’avait plus aucune raison de quitter la capitale espagnole. Le 8 décembre 2013, dans un entretien accordé à « Téléfoot », Leonardo avait d’ailleurs confirmé que la piste Ronaldo à Paris avait effectivement été étudiée. « On n’a pas tout fait pour le faire venir, mais on y a pensé », avait précisé le Brésilien.

Alors où en est-on aujourd’hui ? Al-Khelaïfi entretient de très bons rapports avec Pérez et surtout avec Jorge Mendes, l’agent de Cristiano, que le Qatari a invité lors du dernier tournoi de tennis disputé à Doha. Ronaldo était très proche de Carlo Ancelotti et depuis le départ de l’Italien, un ressort s’est cassé. Par ailleurs, la relation entre le Portugais et son président est fluctuante. À vrai dire, les deux hommes ne s’entendent plus du tout. Selon El Confidencial, en février 2014, Pérez aurait lâché en privé, à son entourage, « ne plus supporter son attaquant portugais », l’Espagnol n’ayant pas pardonné à Cristiano sa fête d’anniversaire le soir de la débâcle lors du derby face à l’Atlético (0‑4). Reste le prix ! 400 millions d’euros, d’après Jorge Mendes ! Et pourquoi pas un milliard, le prix de la clause de départ fixé par Madrid… Plus objectivement 150 millions ou une formule incluant d’autres joueurs dans la balance, notamment Verratti et Marquinhos.

Mais l’importance du Portugais dans la stratégie globale du Real reste de mise. Les 94 millions de son transfert record ont rapidement été amortis et plus de 2 millions de maillots à son nom ont été vendus dans le monde depuis le début de son aventure au sein de la « Maison blanche ». Une vraie usine à « cash »… Alors, même si sa vente l’été prochain serait une ultime occasion d’encaisser plus de 100 millions, les dirigeants espagnols vont y réfléchir à deux fois avant de prendre une décision aussi impopulaire. Pour Dominique Sévérac, journaliste au Parisien, « Ronaldo, à 31 ans, il a tout connu au Real Madrid, il pulvérise les records…

Le projet parisien est excitant pour les joueurs parce qu’il y a une Ligue des champions à aller chercher, et que le salaire est bon. Les grands veulent aller au PSG. Le projet a intéressé Di Maria, il peut intéresser Ronaldo. Le Portugais aime être adoré, si on lui propose d’incarner le projet parisien, d’être l’icône de Paris, avec la communauté portugaise… Alors qu’aujourd’hui, il peut être critiqué, parce que certains se lassent de lui là-bas. Si on lui dit qu’il est un génie et qu’on lui donne beaucoup d’argent, il sera séduit. Le fair-play financier ? Ces 150 millions (dépensés pour le faire venir) seront tellement rentables que le gendarme européen ne se formaliserait pas. Il dirait oui, vous allez l’amortir facilement en vente de maillots. L’UEFA ne ferait pas barrage ». 

D’après un observateur qui connaît bien le dossier, « il y aura une vraie belle affaire derrière, un gros transfert, un coup de pub de dimension mondiale ! Je pense que si le PSG a l’équipe pour gagner la Ligue des champions, Cristiano Ronaldo a des chances de signer dans la capitale. Personnellement, j’ai du mal à imaginer Messi dans le championnat de France. S’il quitte la Liga, ce sera pour l’Angleterre. Mais il ne faut pas écarter Neymar… Ça dépendra aussi des équipementiers. Ils jouent un rôle important dans les transactions.

Rien n’est impossible. La preuve, Messi est chez Adidas, mais il joue dans un club Nike. Un grand coup d’Adidas, d’ailleurs… Un équipementier peut appuyer financièrement un transfert ou s’engager pour faciliter une opération ». Quand il passe par Paris sans que le PSG ne soit à l’ordre du jour, Mendes appelle souvent Olivier Létang, le directeur sportif adjoint du club, pour déjeuner. Entre un velouté de potiron et un suprême de volaille, de qui parlent-ils ? De Cristiano certainement, l’alliage parfait entre strass, paillettes et rayonnement sportif. Mais aux dernières nouvelles, l’arrivée de Zinedine Zidane sur le banc du Real, avec lequel CR7 s’entend bien, pourrait l’inciter à rester en Espagne.

Extraits de "Les secrets du mercato dans les coulisses des transferts" de Stéphane Bitton et Antoine Grynbaun, publié aux éditions Solar, avril 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Quand le football est une tragédie... Retour sur une histoire incroyable : l'annulation du plus beau but de la carrière de Michel Platini94 millions d’euros de Manchester à Madrid : comment Cristiano Ronaldo cherche par tous les moyens à rester le joueur de foot le plus cher de l’Histoire

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !