Créateurs d'entreprises : les étonnantes vertus acquises par ceux qui avaient fait leur service militaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Créateurs d'entreprises : les étonnantes vertus acquises par ceux qui avaient fait leur service militaire
©Reuters

Garde-à-vous !

Créateurs d'entreprises : les étonnantes vertus acquises par ceux qui avaient fait leur service militaire

Alors qu'en Israël on débat sur une loi visant la réduction du service militaire de 3 ans à 32 mois pour permettre 4 mois d'immersion au sein du corps professionnel permanent de l’armée israélienne, en France, cela fait quelque temps que nous avons tourné la page du service militaire obligatoire. Et si le service militaire, suspendu - non supprimé - en 1996, était rétabli ?

Etienne Copel

Etienne Copel

Étienne Copel est un général de brigade aérienne de l'armée de l'air française. Il fit une brillante carrière d'officier et a été en 1981 le plus jeune général français en exercice. Il fut l'un des trois pilotes d'avion de chasse qui ont effectué le largage d'une bombe atomique pour des essais à Moruroa en 1973. Il se rendit célèbre en 1984 en démissionnant de son poste de sous-chef d'état-major de l'armée de l'air afin de pouvoir exprimer librement sa conception de la politique de défense de la France et publier son premier livre.

Voir la bio »

Atlantico : Au sein de l'armée israélienne, il existe une unité à la pointe de la technologie que de nombreux jeunes israéliennes et israéliens tentent d'intégrer. C'est en effet pour eux l'opportunité d'acquérir un savoir unique qu'ils pourront ensuite mettre à l'œuvre dans des start-ups montées par eux-mêmes dans les domaines de la cybersécurité, de la médecine, de l'imagerie ou encore des applications et réseaux sociaux. Et si le service militaire était rétabli en France, pourrait-on imaginer une telle configuration pour relancer notre économie et pour donner de nouvelles opportunités à notre jeunesse ?

Etienne Copel : Bien-sûr et ce serait formidable ! Mais la réalité est qu'aujourd'hui les armées françaises n'ont ni le personnel, ni les infrastructures pour accueillir un service militaire obligatoire pour tous … surtout si – égalité oblige – les jeunes femmes étaient convoquées avec leurs camarades masculins. Les armées seraient complètement "noyées", les jeunes sous-encadrés se sentiraient inutiles et développeraient un mauvais esprit, très défavorable à l'esprit de défense.

On pourrait peut-être garder l'esprit de l'unité d'élite israélienne en créant une unité de volontaires, issus de nos meilleures écoles et facultés. Ils seraient encadrés par des responsables de nos industries de pointe capables de leur donner un souffle nouveau et concret à l'issue de leurs études théoriques. Ils seraient, bien-sûr, honorablement payés comme le sont actuellement certains étudiants en contrat d'apprentissage.

Dans quels autres domaines le service militaire manque-t-il à  notre pays ?

La fin du service militaire obligatoire a été décidée, en 1996, par Jacques Chirac et Alain Juppé. Ils désiraient moderniser les armées françaises en les rendant moins coûteuses. Ils voulaient, disaient-ils, passer à l'armée de métier en se référant au fameux ouvrage du lieutenant-colonel de Gaulle Vers l'armée de métier. En fait, de Gaulle souhaitait une armée de métier très réactive à côté d'une armée de conscription, mais il n'a jamais voulu la supprimer. En tout cas, au pouvoir il l'a toujours maintenue.

Aujourd'hui, l'absence de service militaire n'est pas du tout gênante pour les missions actuellement confiées à l'armée française sur les théâtres d'opération extérieurs. Au Mali, comme en Centrafrique, il vaut nettement mieux des soldats d'active que des conscrits. Personne ne le conteste.

Le plus grave est sans nul doute l'absence de "réserves" que la disparition du "service" implique. Que se passerait-il, par exemple, si un attentat terroriste avait lieu contre une usine chimique ? Immédiatement le gouvernement déciderait de garder toutes les usines et tous les dépôts toxiques. Si un autre attentat s'ajoutait contre un barrage, une préfecture, un train … il faudrait garder barrages, préfectures... Avec qui ? Sans service obligatoire nous n'avons pour ainsi dire plus de réservistes, nous n'avons pas de "réserve de la République". Et les effectifs de l'armée d'actives ne cessent de baisser. Bientôt, si l'on n'y prend pas garde, toute l'armée de Terre tiendra dans un stade football. En cas de crise terroriste grave on ne pourrait faire face.

Et sur le plan humain, faut-il regretter le service militaire en France ? Quelles valeurs, aujourd'hui oubliées, le service militaire pourrait-il rétablir ?

Le service militaire permettait un brassage remarquable entre riches et pauvres, entre étudiants et ouvriers, entre blancs, "blacks" et "beurs"... Il donnait une formation civique élémentaire qui manque bien souvent aujourd'hui et il renforçait le sentiment d'appartenance à la collectivité française.

Comme à votre avis il n'est pas possible de rétablir le service de nos parents ou grands-parents, quel type de service obligatoire imaginez-vous ?

Je ne vois qu'un service limité aux jeunes garçons, extrêmement bref (voisin de deux semaines) qui serait suivi de « périodes » de rappel de quelques jours. Il ne permettrait pas de former de vrais combattants mais simplement des sentinelles ayant acquis les réflexes militaires élémentaires. Cela peut sembler ridiculement insuffisant … mais je ne me fais pas d'illusions, toute proposition plus ambitieuse serait vouée à l'échec.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !