Construction européenne : les leçons à tirer d'un week-end sportif | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Construction européenne : les leçons à tirer d'un week-end sportif
©Reuters

Les entrepreneurs parlent aux Français

Construction européenne : les leçons à tirer d'un week-end sportif

Regardons le match de rugby de ce week-end d’un peu plus près car il y a là, manifestement, de quoi s'inspirer pour améliorer le jeu collectif européen.

Denis Jacquet

Denis Jacquet

Denis Jacquet est fondateur du Day One Movement. Il a publié Covid: le début de la peur, la fin d'une démocratie aux éditions Eyrolles.  

Voir la bio »

Cette semaine, un petit billet de retour de long week-end. Quand tout le monde déserte son poste, les entrepreuneurs doivent en faire de même, faute de combattants.

Ce week-end, les combattants étaient sur la pelouse. Toulon n’était plus en rade ! Français et national en même temps, de quoi donner le vertige aux politiques, qui d’ailleurs semblaient bien ternes, pris en tenailles entre deux bras plus musclés que leur propre corps, de n’avoir su faire la synthèse que les sportifs font avec tant d’aisance.

 

En quelques mots et métaphores, nous retiendrons donc de ce week-end sportif les leçons suivantes :

On peut très bien vivre son sentiment d’appartenance à une nation et être heureux d’être européen. L’existence de cet espace crée un esprit de compétition sain et un repère réel. L’Europe, prise comme un espace compétitif, régulier, avec des joueurs qui respectent des règles, devient une référence pour le public, qui en accepte les contours.

On peut très bien vivre en Europe quand les règles du jeu sont fixées, que l’on sait à quoi on joue et que les règles sont les mêmes pour tous. Un match sur un terrain dont une moitié serait d’une qualité ou structure différente de celle de l’autre ne fonctionnerait pas.

On peut voir un jeu européen s’épanouir à partir du moment où l’autorité est donnée pour cette compétition à un acteur principal, qui n’établit pas les règles, certes, mais les fait appliquer.  Et parle d’un seul sifflet. Les mêmes règles pour tous et on obtient un match compréhensible par chacun.

On peut voir un jeu européen quand les joueurs ont un objectif commun et peuvent accepter la compétition tout en gardant une valeur clé. Le respect. Pas de quartier dans la mêlée mais une entente absolue une fois les décisions prises et le match terminé. La victoire et la fin du match sonnant inévitablement le départ d’une nouvelle compétition et d’une remise en cause des acquis.

Ce week-end sportif a été marquant. Vivre son désir de français en acceptant son challenge européen est l’enjeu le plus fort pour nos pays, trop nombreux certes, mais inévitablement destinés à jouer ensemble. Regardons le rugby d’un peu plus près car il y a là, manifestement, des leçons à prendre et des compétitions à gagner pour mériter l’intérêt et l’envie du citoyen.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !