Comment les médias sociaux révolutionnent la chirurgie esthétique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Comment les médias sociaux révolutionnent la chirurgie esthétique
©Pixabay

Nouvelle ère

Comment les médias sociaux révolutionnent la chirurgie esthétique

Les professionnels de la chirurgie esthétique sont de plus en plus nombreux à utiliser les réseaux sociaux pour communiquer avec leurs patients

David  Picovski

David Picovski

David Picovski est chirurgien plastique et esthétique à Paris, qualifié par l’Ordre des Médecins. Plus d'informations sur son site Internet : http://docteur-picovski.com/

Voir la bio »

Les professionnels de la chirurgie esthétique sont de plus en plus nombreux à utiliser les réseaux sociaux pour communiquer avec leurs patients. Comment vous en servez-vous ? Quel intérêt vous apporte ce genre d'interactions ? 

Les réseaux sociaux sur lesquels je suis présent me servent exclusivement à apporter une information sur les questions les plus fréquentes que l'on me pose en consultation. En quelque sorte, il s'agit de donner des explications sur des sujets qui touchent les patients de façon à les aider à connaître les solutions qui s'offrent à eux.

Par ailleurs, un deuxième point important pour moi concerne la communication d'informations médicales exactes et émanant d'une source "sûre", face à de nombreux cas de désinformation sur le net, y compris dans le domaine de la santé. Beaucoup d'idées reçues ou de vidéos buzz circulent. Dans ce cadre, je pense important d'apporter une source d'information médicale.

Dernier usage (mais attention, pas le moindre) que j'identifie sur les réseaux sociaux est le fait de publier sur certains sujets encore tabous. Ce type d'informations peut aussi donner un nouvel éclairage à des personnes qui n'avait aucune idée qu'il était possible de les aider. Par exemple, toutes les femmes savent-elles que la chirurgie esthétique permet aujourd'hui d'opérer les grandes lèvres du sexe féminin (nymphoplastie) dont la proéminence peut être la source non seulement de complexes mais de douleurs au quotidien et même lors de rapports intimes ? J'ai la conviction que publier un contenu approprié sur ce sujet ou d'autres sujets tabous peut faire avancer quelques personnes concernées et peut-être, humblement, contribuer à se libérer de ces tabous...

L'intérêt que je recherche avant tout est celui des patients. Mais ce qui est intéressant pour le chirurgien est principalement d'apprendre à connaître les questions de ses patients et leurs inquiétudes.

Quel peut-être l'intérêt d'un réseau social comme Realself, spécialement dédié à la chirurgie esthétique ? Faut-il s'attendre à une généralisation de l'utilisation de ces réseaux par les praticiens ?

Realself fait un véritable carton dans les pays anglo-saxons, pays où les mœurs et le cadre juridique sont radicalement différents d'un pays comme la France.

Quand on arrive sur la plateforme, la première chose qui saute aux yeux ce sont les contenus sponsorisés. On voit donc défiler des photos plutôt aguicheuses de médecins qui se présentent sous leur meilleur sourire. Chaque photo est affublée d'un nombre d'étoiles, plus il y en a, plus le médecin a une bonne cote sur la plateforme. Comme à la bourse, on peut toujours se demander ce qui fait baisser ou augmenter cette cote : est-ce le véritable ressenti des patients ou le fait de sponsorisé son profil ? On ne sait plus très bien où se trouve la vérité. Il ne faut pas oublier que RealSelf est une plateforme qui est à vocation lucrative et vit de ses pubs.

C'est un réseau social qui ne peut que choquer ou étonner le corps médical en France. On a l'impression que le médecin se vend en quelque sorte et ce côté très marchand n'est pas habituel. Le forum de discussion entre les patients peut quand à lui bien évidemment s'avérer pertinent mais il manque de modération médicale … Est-ce le bonne approche ou l'approche du futur ? Cela je ne peux vous répondre.

Quelles sont les limites éthiques d'un tel usage ?

L’utilisation des réseaux sociaux pour un médecin doit se faire avec le respect de la déontologie. Et seulement dans ce cadre, ils peuvent avoir une véritable valeur ajoutée, et pour le patient et pour le médecin.

Les contenus web tapageurs et qui font le buzz ont trop tendance à s'éloigner du sujet médical et peuvent être à l'origine d'un vrai danger pour les patients. Un chirurgien esthétique est un médecin à part entière. Dans ce cadre, l'information devra restée centrée sur le sujet médical et surtout elle devra restée informative et ne jamais tomber dans le marketing ou la pub. Le but n'est pas de donner envie de venir en consultation ! Mais d'informer sur le faisceau de possibilités médicales et leurs risques pour corriger une disgrâce ou se libérer d'une gêne physique aussi bien que psychologique.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !