Comment le Prince Charles en est venu à lâcher ses fils en pâture aux tabloïds pour polir sa propre image | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Comment le Prince Charles en est venu à lâcher ses fils en pâture aux tabloïds pour polir sa propre image
©

Discorde royale

Comment le Prince Charles en est venu à lâcher ses fils en pâture aux tabloïds pour polir sa propre image

Selon un documentaire diffusé sur la télévision britannique, l'entourage du prince Charles aurait, peu après la mort de Lady Diana, fait fuiter des secrets sur la vie de William et de Harry afin de relancer la popularité de l'héritier de la couronne. Le Prince de Galles était alors au plus dans bas dans sa cote de popularité et apparaissait méprisé par ses sujets.

Sophie Loussouarn

Sophie Loussouarn

Sophie Loussouarn est spécialiste de l’histoire politique et économique du Royaume-Uni et proche du monde politique anglo-saxon.

Voir la bio »

Atlantico : Selon un documentaire diffusé par la BBC, un proche conseiller du prince Charles aurait diffusé aux tabloïds, peu après la mort de Diana, des informations intimes sur les relations entre le prince William et Camilla Parker Bowle, ou sur la toxicomanie du prince Harry, dans le but de redorer indirectement l'image de l'héritier de la couronne. Pourquoi le prince Charles, que cela se soit fait à son insu ou non, en est-il arrivé à devoir "piéger" ses enfants pour polir son image d'éternel héritier assez peu apprécié ? 

Sophie Loussouarn : Le Prince de Galles a souffert de devoir épouser Lady Diana Spencer forcé et contraint par son père et sa grand-mère. La veille de son mariage, il avait encore été voir son amie de cœur Camilla Parker-Bowles. L’image d’un ménage à trois révélé par la Princesse de Galles dans l ‘émission Panorama en 1995 avait terni l’image de Charles, qui a toujours souffert que sa mère soit montée sur le trône alors qu’il n’avait que trois ans. Lors des funérailles nationales de Lady Diana dans l’Abbaye de Westminster, l’épouse du prince héritier était apparue comme la "princesse des cœurs »==" ainsi que l’avait surnommé le Premier Ministre Tony Blair. Le frère de Lady Diana, Charles Spencer, avait fait un discours insultant à l’égard de la famille royale aux obsèques de sa sœur et le Prince de Galles était alors voué aux gémonies. La vie privée des membres de la famille royale était alors mise à mal par la presse britannique, avide de scandales. Depuis quelques années, le Prince Charles apparaît comme l’héritier légitime du trône et sa seconde épouse Camilla pourrait même devenir reine. Le Prince Charles et son épouse sont apparus aux côtés de la souveraine Elizabeth II et du duc d’Edinburgh à la cérémonie d’ouverture officielle du Parlement en juin 2014, ce qui est une grande première.

Cette affaire à la fin des années 90, d'après ce que révèle la BBC, est l'oeuvre d'un "conseiller de l'ombre". Existe-t-il un entourage néfaste à la famille royale britannique qui viserait à saper leur unité à des fins politiques ou partisanes ? Et quelles sont ceux qui cherchent cette discorde et cette réaffirmation du Prince Charles ? 

Dans le années 90, de nombreux scandales ont explosé et  ont éclaboussé la famille royale qui souffrait d'une trop grande exposition aux médias. Certains membres de la famille royale ont été mis sur écoutes et News of the World a divulgué de nombreux secrets. Les gardes du corps de la famille royale ont souvent été suspectés et Lady Diana s'est d'ailleurs prêtés à ces confidences à la presse. Les lois sur la vie privée votées au Parlement ont permis de rectifier le tir.

Alors que ses deux fils seraient maintenant en âge de régner eux-aussi, notamment William qui jouit également d'une forte popularité et d'une image "glamour", comment sont les relations entre Charles, William et Harry ? Existe-t-il une "concurrence" ou au moins une opposition d'ordre politique entre les deux générations ? 

Les relations du prince Charles avec ses deux fils sont excellentes et les Princes William et Harry s’entendent très bien avec la duchesse de Cornouailles. La question de la popularité du Prince Charles et du Prince William s’était posée au moment du mariage du Prince William avec Kate Middleton en 2011, un an avant le Jubilé de Diamant de la Reine Elizabeth II. Si la jeune génération a su moderniser l’image de la monarchie, la Reine présente le Prince de Galles comme son héritier légitime et il est appelé à exercer de plus en plus de fonctions officielles au Royaume-Uni et à l’étranger alors que la souveraine s’apprête à fêter ses 90 ans. Il rencontrera prochainement le Président Obama. Le Prince William et le Prince Harry ont effectué une tournée des pays du Commonwealth mais ils n’entretiennent pas de relations avec les membres du gouvernement comme le Prince de Galles.

Aujourd’hui, il semble que le Prince de Galles soit aussi populaire que son fils et le Royaume-Uni est doté de trois générations de rois (le Prince Charles, le Prince William et le Prince George). Le Prince de Galles est maintenant officiellement chef du Commonwealth depuis que la Reine Elizabeth II a renoncé à effectuer des voyages au long cours et a chargé la jeune génération d’assurer la relève.

Le nouveau scandale révélé par la BBC va-t-il plomber encore plus l'image du prince Charles ? Peut-il se départir d'une image de mari volage, d'héritier perpétuel, d'homme peu charismatique et maintenant de père indigne ? Où sont ses réserves de popularité ? Qui veut encore le voir comme futur roi d'Angleterre ?

Depuis son mariage avec Camilla Parker-Bowles, le Prince de Galles est un homme heureux qui s’est épanoui avec celle qu’il aime depuis toujours et qu’il n’a pu épouser car elle était roturière. Le Prince de Galles a acquis une expérience politique aux côtés de sa mère et connaît tous les chefs d’Etat étrangers. Sa succession permettra au Prince William de se préparer au métier de roi et au Prince George de jouir d’une enfance paisible, entouré de ses parents.

Le sujet est parfois évoqué en filigrane dans les débats sur la succession : vous semble-t-il possible, envisageable, voire souhaitable que le prince Charles ne soit jamais roi et qu'au décès ou à l'abdication d'Elizabeth II, William devienne directement le roi ? Que sait-on des intentions de chacun et des possibilités ?

Même si le dramaturge Tim Bartlett met en scène Charles III détrôné par son fils dans sa pièce qui a fait salle comble à Londres à l’automne 2014, le Prince de Galles est l’héritier présumé de la Couronne. Il succèdera à sa mère la Reine Elizabeth, tout comme Edouard VII avait succédé à sa mère la reine Victoria à l’âge de 60 ans. Le règne d’Edouard VII ne dura que 9 ans entre 1901 et 1910.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !