Christian Noyer - Banque de France : "Penser faire baisser l'euro d'un coup de baguette magique est une illusion" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Christian Noyer - Banque de France : "Penser faire baisser l'euro d'un coup de baguette magique est une illusion"
©Europe 1

Le Zap'Eco

Christian Noyer - Banque de France : "Penser faire baisser l'euro d'un coup de baguette magique est une illusion"

Le Replay 

Christian Noyer était l’invité d’Europe 1 ce matin. Le gouverneur de la Banque de France s’est exprimé sur les niveaux de l’euro menacé de déflation :  "On ne peut pas mettre l’euro à la parité que l’on veut. C’est une illusion de penser qu’avec un coup de baguette magique on fasse baisser l’euro." Plus que s’alarmer sur la valeur de notre monnaie, il affirme qu’il faut "se contenter de ce que l’on a". "On a jamais eu des taux d’intérêts aussi bas, plus bas que les taux américains sur pratiquement toutes les durées. Nos taux de refinancements de l’Allemagne et de la France sont plus bas que ceux des Etats-Unis". Il se déclare néanmoins en "favorable à injecter plus de liquidité" dans la zone euro. 

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
 

 

Qui a dit ?

"Cette grève est un acte de mépris à la fois pour nos clients et nos salariés qui se donnent du mal"

Réponse : Alexandre de Juniac, PDG d’Air France-KLM, invité ce matin sur Radio classique.  " Ce préavis de grève a été lancé par l’ensemble des pilotes et pas seulement pour Air France. Nous considérons à Air France que cette grève est complètement déplacée et hors de propos. Elle risque d’avoir un impact important sur nos passagers, et sur les résultats d’Air France qui est en plein redressement."

Le tweet 

L'édito du poissonnier ce matin : "je livre 10 kg de langoustes tout à l'heure à l'Assemblée nationale, ça doit être pour fêter l'austérité"

 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !