Chômage : le gouvernement croise les doigts pour ce soir... et les 9 autres infos éco du jour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Chômage : le gouvernement croise les doigts pour ce soir... et les 9 autres infos éco du jour
©Reuters

Les 10 infos éco du jour

Chômage : le gouvernement croise les doigts pour ce soir... et les 9 autres infos éco du jour

1. Chômage : le gouvernement croise les doigts pour ce soir. Le nombre de demandeurs d'emploi pour février sera connu ce soir avec la publication des chiffres du chômage. Le mois précédent, en janvier, le chiffre avait reculé de 19.100 demandeurs, une première depuis 7 ans. Le gouvernement espère renouveler l'exploit. Selon plusieurs experts, il ne faut pas crier victoire trop vite, les résultats de février risquent de s'inscrire dans la longue lignée des chiffres du chômage sous François Hollande.

2. A320 de Germawings : les patrons d'Airbus sont sur place. Fabrice Brégier et Tom Enders sont arrivés mardi en fin d'après-midi dans la région de Barcelonnette, non loin du lieu du crash. Selon plusieurs sources de presse, ils devraient y rester jusqu'à l'arrivée du Président Hollande et d'Angela Merkel ce mercredi.

3. Le PDG de Renault triple son salaire. La rémunération de Carlos Ghosn devrait presque tripler pour 2014. A 2,7 millions d’euros en 2013, elle s’élèverait à 7,2 millions selon Les Echos. Si une large partie est soumise aux performances économiques de l’entreprise et à la valorisation de son cours de bourse, cette hausse risque de froisser les salariés et syndicats qui ont vu leur salaire gelé en 2013 avec la signature d’un accord de compétitivité.

4. Entre 11.000 et 13.000 postes en moins à la SNCF. Dans un rapport remis mardi au Comité central d'entreprise (CCE) de la SNCF, le cabinet Secafi prévoit une baisse des effectifs du groupe de 11 000 à 13 000 emplois dans cinq années à venir. Ce serait, selon le cabinet, la voie à suivre pour atteindre les 4,8 milliards d’euros d’efforts de productivité permettant de stabiliser la dette de la SNCF à 56,7 milliards d'euros en 2020. 

5. Les cadres du privé travaillent de plus en plus en région parisienne. C'est ce que révèle une étude de l'Apec où il est indiqué que l'on trouve 5,5 fois plus de cadres dans la région capitale que la périphérie lyonnaise. Un chiffre en constante augmentation selon l'Apec.

6. PSA veut retourner en Iran. D’après Les Echos, le président de PSA, Carlos Tavares, se dit "prêt à aller personnellement en Iran signer un accord, dès que les sanctions internationales seront levées". PSA s’était retiré d’Iran en 2012, alors que le pays représentait le deuxième marché mondial du groupe après la France, avec 313.000 véhicules vendus cette année là.

7. Inflation à 0% au Royaume-Uni. C’est une première en un demi-siècle, l’indice des prix à la consommation outre-manche est nul pour février, d’après les chiffres publiés par l’institut national des statistiques britannique. Cette stagnation s’explique notamment par la baisse des produits alimentaires et informatiques et ne s’est jamais constatée depuis la mise en place des études statistiques en 1989.

8. La France leader... des entreprises responsables. C'est ce qu'affirme une étude d la médiation inter-entreprise. L'hexagone figure en haut du classement des pays les plus avancés du monde en matière de responsabilité sociale des entreprises, la fameuse RSE.

9. Mariage compromis entre Mr. Bricolage et Castorama. Après près d’un an de négociations visant à l’acquisition de Mr. Bricolage par le groupe britannique Kingfisher (Castorama, Brico Dépôt), l’opération semble être compromise. Les raisons : des réserves émises par Mr. Bricolage quant à la direction de Kingfisher qui vient d’être renouvelée, mais aussi des exigences peut-être trop importantes de la part de l’Autorité de la concurrence, qui souhaiterait limiter la domination du nouveau groupe.

10. Mathieu Gallet : après le bureau à 100.000€, le communicant à 90.000€ ! C'est ce que révèle ce matin le Canard Enchainé. Le président de Radio France aurait acheté les services d'un expert pour gérer son image. Coût annuel de la prestation : 90.000 euros. La direction de Radio France n'a pas réagi à cette information.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !