Cher Laurent (Wauquiez) pourquoi sortez-vous avec Patrick (Buisson) ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Laurent Wauquiez.
Laurent Wauquiez.
©

Affinités électives ou électoralistes ?

Cher Laurent (Wauquiez) pourquoi sortez-vous avec Patrick (Buisson) ?

Le numéro 3 de l'UMP écoute, lui aussi, les avis de l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. Mais pour dîner avec le diable il faut une très longue cuillère. On espère que Laurent Wauquiez en a une.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Cher Laurent Wauquiez,

Depuis quelques jours les journalistes vous embêtent concernant vos relations avec Patrick Buisson. " Comment pouvez-vous …? ". Vous répondez que vous n'avez pas de comptes à rendre sur les gens que vous voyez et que vous appréciez en citant Houellebecq et Finkielkraut. Soit. Mais les journalistes sont pressés ou paresseux (il y a des cas de cumul). Donc ils se contentent de dire que Buisson est le diable. Ce qui est un peu court.

Un livre consacré à l'ancien  conseiller de Nicolas Sarkozy vient de paraître. Tous les journalistes politiques, y compris ceux qui vous interviewent, l'ont lu. On y trouve des informations détaillées sur le diable en question et notamment sur ses obsessions concernant les Juifs. Ils auraient donc pu, les journalistes, être un peu plus précis sur les passions et les pulsions de Buisson. Par exemple vous demander à propos de l'affaire Bygmalion ce que vous pensez de sa phrase sur Copé : "c'est rigolo de piquer de l'argent à un Juif !". Ils ne l'ont pas fait. Moi qui ne suis ni pressé ni paresseux je le fait.

Autre chose (mais finalement c'est la même chose) vous dites fréquenter Alain Finkielkraut ce qui – intellectuellement parlant – témoigne en votre faveur. Essayons d'imaginer une rencontre à trois, vous, Finkielkraut et Buisson. Ce dernier amènerait un exemplaire de "La France juive" de Drumont et en lirait à haute voix quelques passages pour voir la tête de l'académicien français mais aussi juif et polonais. Ce serait poilant non ?

Autre chose (et c'est toujours la même chose) vous voyez régulièrement Nicolas Sarkozy avec qui vous vous entendez plutôt bien en tout cas pour écrabouiller Juppé. Vous lui parlez de Buisson ? Et est-ce que l'ancien président vous dit à quel point il apprécie d'être qualifié de "nabot" par son ex conseiller ? Comme Sarkozy vous aime bien il a dû vous mettre en garde contre Buisson. "Fais gaffe à ce que tu diras en sa présence, ce type est bardé d'enregistreurs !".

Mais il est vrai, cher Laurent Wauquiez, que tout le monde reconnait à leur juste valeur les talents de stratège de Patrick Buisson. Regardez, même Mélenchon du Parti de Gauche fait appel à lui ! De toute façon vous ne risquez pas grand-chose. Certes les journalistes vous titillent un peu. Mais ils préfèrent les bonnes vieilles valeurs. Un Jean-Marie Le Pen qui fait les gros titres des journaux. Une très ancienne baudruche antisémite qui ne s'est jamais consolée de ne pas avoir eu 20 ans dans les années 30 quand on pouvait crier : "à bas les métèques, mort aux youpins!". Contrairement au président d'honneur du Front National, Buisson est dans la force de l'âge. Simplement, cher Laurent Wauquiez, chaque fois que vous le rencontrez pensez à Faust. Ça n'a pas bien fini pour lui.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !