Championnat des cadavres : et Chicago enfonça (largement) Marseille... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les keums de Marseille ne sont pas de taille à rivaliser avec les Chicago boys...
Les keums de Marseille ne sont pas de taille à rivaliser avec les Chicago boys...
©Reuters

Sang contre sang

Championnat des cadavres : et Chicago enfonça (largement) Marseille...

Jamais la cité phocéenne n’avait connu une telle humiliation. Une défaite désastreuse qui la laisse hébétée et malheureuse.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Des nouvelles affligeantes nous proviennent d’outre-Atlantique. Le chef de la police de Chicago, Eddie Johnson, a communiqué les chiffres du sanglant week-end de Noël : une quinzaine de morts ! Tous abattus chez eux alors qu’ils savouraient en famille la dinde du réveillon. Ce qui porte à 763 le nombre de meurtres commis dans le ghetto noir de South Side depuis le début de l’année. Précision importante : Eddie Johnson est noir et il est originaire de South Side.

La nouvelle a eu un effet dévastateur à Marseille. La ville roulait en effet des mécaniques avec ses réglements de compte dont elle était si fière. 33 morts depuis les début de l’année ! Toute la France avait, admirative et jalouse, les yeux tournés vers Marseille. Mais avec les chiffres annoncés par Chicago, la ville de M. Gaudin peut aller jouer dans la cours des petits. 33 morts ? Du pipi de chat, de la gnognotte … La honte !

Eh oui les keums de Marseille ne sont pas de taille à rivaliser avec les Chicago boys. Ah ils ont l’air ridicule avec leurs pauvres kalachs ! Ah ils sont grotesques quand ils font pan pan ! A notre avis, ils devraient immédiatement se reconvertir dans la seule spécialité qui peut damer le pion à ces sacrés Américains : l’arme blanche. Nombre d’entre eux ont déjà commencé subjugués qu’ils sont par les vidéos de Daesh …

Une décapitation par ci, un égorgement par là. C’est bien. Mais ce n’est pas suffisant. Troquez vos kalachs pour des couteaux, des hachoirs, des machettes et des sabres ! C’est avec ces armes que vous triompherez des Américains. Et que le quartier de South Side pleurera à son tour sa gloire perdue. La France vous regarde. La France compte sur vous.

Quelques signes encourageants montrent que vous avez déjà commencé à vous ressaisir. Dans les calanques de Marseille on vient de retrouver un cadavre coupé en quatre. Entre Clamart et Bordeaux un jeune homme (“pas radicalisé” précise BFM TV ce qui est rassurant) n’a pas, muni d’un sabre, rechigné à la tâche avec plusieurs morts à son actif. On sent comme un frémissement dans ce défi lancé à South Side. Ce n’est qu’un début, continuez le combat.

Il y a cependant des mauvais coucheurs qui n’apprécient pas du tout les activités sportives des keums de Marseille. Les habitants de la ville. Certes ils sont indifférents au fait que des voyous se tuent entre eux. Mais ils ont peur, et on les comprend, d’une balle perdue. Ils seront certainement sensibles aux fermes déclarations du chef de la police de Chicago : “cette situation est intolérable, et nous allons, pour y remédier, embaucher 1000 policiers supplémentaires”. Eddie Johnson est, rappelons-le, originaire du quartier de South Side. Et si à la tête de la police de Marseille on nommait un natif des quartiers nord de la ville ? 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !